Partagez|

Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageRencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Ven 3 Oct - 22:57


avatar



∂6 Conte : Robin des Bois
Rubis : 46



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f33-robin-hood



Liste des Participants : 1° Robin / 2° Charlotte
Nbr de participants supplémentaires ? : 0
Date : Jour 39

Contexte (date/ambiance) du sujet : Tandis qu'il continuait sa route en direction du château de Rumple, Robin profita d'une pause pour s'éloigner un moment du groupe. Il y rencontre Charlotte, l'a sauvant par la même occasion de ses ravisseurs.

Période de la journée : Fin d'après midi
Météo : Ciel nuageux, le temps est doux et une légère agite les feuilles des arbres.

Pour " Rencontre avec une drôle de vagabonde  ", c'est parti !



     
Rencontre avec une drôle de vagabonde
« Les opposés s'attirent.»
Robin & Charlotte

     
Robin et ses compagnons marchaient déjà depuis un bon moment, ils étaient encore loin du prochain village et bien qu'il ait suggéré d'accélérer le pas, il ne pouvait pas non plus les forcer, il n'avait pas tous le même âge, certains étaient blessés ou alors n'arrivaient pas à tenir le rythme. Tant pis, ils dormiraient à la belle étoile ce soir. Ce n'était pas très prudent avec tout ce qui se passait dans le monde, mais ils n'avaient guère le choix, il était comme une famille et les membres d'une même famille savent se montrer solidaire entre eux. Perdu dans ses pensées, comme à son habitude, il accéléra le pas sans rendre compte. Cela faisait déjà trop temps qu'il ruminait ses idées noires, il fallait qu'il retrouve Gold au plus vite, ainsi il pourrait arrêter de se torturer l'esprit. C'était sûrement stupide d'avoir de si grande espérance, comme si tous ses soucis pouvaient s'évaporer * pouf * comme ça, mais il reste tout de même cette lueur d'espoir, faible, mais suffisante pour avancer. Néanmoins, son changement d'attitude n'échappa pas à ses compagnons.

«Hé champion, ralentis ! …...Robin !»

Robin marqua un sursaut avant de retourner, reprenant conscience avec la réalité. «Hein, quoi?»C'est à ce moment qu'il se rendit de son comportement, malgré qu'il tenta de rassurer son collègue avec une de ses fameuses vanne toute faite, le genre qu'il faisait pour cacher ses émotions et tout simplement aussi pour cacher son embarras. Mais bon, comment lui faire comprendre que depuis de l'eau avait coulé sous les ponts. Seuls les quelques survivants du drame de l'opération du Roi Jean pouvait avoir une idée du trouble qu'il traversait, mais personne ne disait rien.

«Très bien tout le monde, on va faire une pause !» Déclara-t-il haut et fort, ce tournant vers le reste du groupe un peu plus arrière. Tandis que tout le monde vaquait à ses occupations, Robin profita de ce moment de détente pour s'éloigner du groupe, prétextant vouloir remplir sa gourde. Il s'éloigna ainsi de plusieurs mètres jusqu'à être sûr que personne ne le suivait. Cela fait, il s'arrêta et soupira bruyamment. Mais bien vite, il entendit des voix au loin. En contrebas se trouvaient un groupe de brigands, trois au total. Visiblement, ils avaient jeté leur dévolu sur une demoiselle qui tentait tant bien que mal de garder son assurance malgré la situation.

Robin les observa de loin, caché derrière un arbre. Il sortit discrètement une flèche de son étui et se prépara à viser. La première fois fila droit dans le tibia d'un des brigands. Celui-ci s'effondra au sol en gémissant, provoquant un effet de panique du côté ennemi. Tant mieux, c'était voulu. Une deuxième flèche mit un second brigand au sol, laissant le dernier complètement perdu face à l'incompréhension de la situation.. Robin surgit derrière ce dernier, pointa une flèche dans sa direction.

«Ok mon gars, tu vas lentement poser ton arme par terre et toi et ta clique vous dégagez d'ici !»

Résigné le brigand déposa finalement arme à terre puis s'enfuit en transportant comme il pu ses deux compagnons. Robin attendit qu'il soit loin pour se désarmer. Il se tourna ensuite vers la demoiselle, leurs regards se croisèrent un instant, c'est ainsi qu'il remarqua qu'elle avait des yeux magnifiques.

«Tout va bien mademoiselle ? »

Il remarqua qu'elle avait quelques égratignures, mais rien de bien sérieux fort heureusement.

«Vous êtes blessé ? Laissez-moi voir ça.»





Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Lun 6 Oct - 20:06


Invité
avatar












   

Rencontre avec une drôle de vagabonde.

Robin ~ Charlotte
J 39 après le retour à Fairytale

D
'ordinaire la jeune femme ne s'aventurait guère si profondément dans la forêt. Philipp comme beau nombre d'inconnus lui avait rapportés les nombreux dangers qui y résidaient tel que les ogres, les trolls ou encore des loups sauvages... Quelques crocs acérés perdus entre mille autres menaces inconnues... trop dangereux pour une demoiselle. Et jamais Charlotte n'avait eu à les contredire de peur de ne pouvoir en témoigner. Bien que curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière toutes ses légendes, la voyageuse s'était résignée à garder ces distances confinant parmi ses notes les frontières de ses explorations. Au fil du temps, le croquis de ses lieux interdits se forma dessinant grossièrement une forme ovale emplis de gribouillages pour y signalez ces nombreux dangers. Vu qu'elle ne savait pas se battre, et à dire vrai réprouvait son utilité concrète, elle ne pouvait que prêter une foix aveugle à tout ce qu'on pouvait lui décrire sans avoir la chance de le voir de ses propres yeux. Ce monde était bien plus vaste que tout ce qu'elle avait pu imaginé. En comparaison son ile natale semblait tellement ridicule...

Mais alors qu'elle était tout près du lac Nostros, elle croisa la route d'autres voyageurs qui lui apprirent que les anciens habitants de ses terres étaient de retour. Bien que Charlotte ne les ai jamais vus auparavant, elle avait toujours crus en leur histoire et était avide de les rencontrer. Apparemment la faille à travers laquelle il était apparu se cachait tout au fond de la forêt interdite. Plus communément appelée la forêt enchantée. La jeune femme, si elle voulait avoir une chance d'y parvenir n'avait d'autre choix que de s'aventurer là où tout ce temps elle refusait d'aller : face au danger. Mais après tout que risquerait-elle entourée de blanche neige et de son armée ?

Armée de son croquis comme unique source de courage, la jeune fille se lança dans une longue marche qui s'annonçait périlleuse. Elle ne savait pas à quoi elle serait confrontée et espérait simplement que la chance qui l'avait aidé à tenir debout depuis tout ce temps n'allait pas l'abandonner tout de suite. Récitant en son esprit religieusement ses prières, comme à son habitude, la jeune femme avançait, dégageant en son sillage les traces de son angoisse grandissante. Et s'il y avait un sable mouvant, qui la piégeait au cœur d'un repère d'araignées géantes ? Ou encore tous ses troncs qui ne formeraient qu'un immense labyrinthe enchanté duquel elle ne pourrait jamais sortir ? Après tout on l'appelait bien ainsi la forêt enchantée, cela ne pouvait être sans raisons ?!

Ne pouvant réprimer le tremblement de ses mains, la voyageuse fut rappelée à la réalité par le claquement discret de son parchemin. Abaissant un regard grave vers ce dernier, elle y appuya avec ferveur toute son attention comme si le fait d'y croire allait l'aider à trouver le bon chemin. Plongée au cœur de ses songes, notre amie n'avait pas remarqué l'attention qui pesait subitement sur elle.

Un homme se rapprocha d'elle sans se faire remarquer avant de la faire volontairement sursauté.

▬ Alors ma Dâme on est perdue ? ... Je peux vous aidez à trouver votre chemin si vous voulez.

Annonça-t-il de sa voix sirupeuse avant de lui retirer sa carte des mains et de la ramener à lui. Il attendit d'être rejoins par deux autres messieurs pour en examiner le contenu et s'amusa de la grossièretée du dit "plan".

▬ Qui vous a donné ça ? Un gamin ?!

Charlotte -qui c'est vrai, n'avait aucun talent de dessinatrice- releva la tête pour lui destiner un regard froid, avant de tendre la main et de lui réclamer son bien.

▬ Je n'ai besoin de personne, je sais très bien où je vais.
Répondit-elle avec l'assurance due à l'instinct de survie.

Elle en avait croisé des malfrats et savait parfaitement les reconnaître. De leur expression libidineuse sur leur visage, à leurs dents noircit par le picrate, ou à leurs mains calleuses de devoir nouer encore et encore des cordages... nen rien dans leur sourires n'avait l'air rassurant. Elle savait que sa seule chance était de faire sa forte tête et de se montrer à leur mesure.

Mais à trois hommes, trois caractères, et de faibles chances de les intimider tous. L'un d'eux interviens et s'avança avec visiblement d'autres motivations qui la firent reculer... C'est là que les deux autres en profitèrent pour la saisir aux épaules et l'empêcher de s'échapper. Non sans résistance Charlotte parvient à assigner une gifle stridente à son agresseur. Vexé, il sortit son couteau et se rapprocha encore de la demoiselle.

Le regard de la jeune femme laissa exprimer son horreur. Elle se voyait perdue... Fort heureusement sa chance ne l'avait pas encore abandonnée, bien qu'elle s'amuse à lui faire des frayeurs.

Un déchirement de fit entendre, léger et doux, il sinua invisible jusqu'à provoquer un cri terrible à l'homme sur sa gauche. Elle abaissa comme tous les autres, le regard vers sa cheville et y distingua une flèche tout droit sorti de nulle part. L'homme relâcha son emprise avant de se plier sous la douleur. Un autre sifflement cette fois ci plus net se fit entendre juste à son oreille. Il faut dire que la flèche la frôla de très près pour atteindre le deuxième homme à l'épaule. La jeune femme ne bougeait plus, parfaitement tétanisée par ce geste.

N'en restant plus qu'un, l'attaquant se dévoila et se rapprocha du groupe. Sa voix légèrement plus grave tout comme son habileté dissuada le dernier brigand de tenter quoi que se soit, et lui intima de déposer les armes. Après quoi les trois lascars s'éloignèrent. Nos deux badauds étrangement réunit les regardèrent s'éloigner sans desserrer les mâchoires, attendant qu'ils soient ors de vue pour se tourner l'un à l'autre.

Le souffle encore figé dans l'air, Charlotte ne parvint pas tout de suite à lui répondre. Elle fini par hocher la tête, plus pour tenté de se stimuler qu'autre chose. Elle étudia l'homme qui venait d’apparaître, il ne portait pas de foulard ni de capuchon pour dissimuler son visage, son visage propre et sa barbe entretenue laisse paraître qu'il prenait soin de lui, ce qui était plutôt rare dans les environs. Son goût des armes et son assurance laissait croire que c'était un seigneur, ou un chevalier tout au moins, peut être connaissait-il Philipp ?

Appuyant légèrement l'attention pour deviner quel genre d'homme lui faisait face et s'il était ou non dangereux, elle se recula légèrement lorsqu'il tendit la main à son visage. Elle avait pu observer avec quelle sauvagerie, il avait mit à terre trois hommes plus trapus et semble-t-il plus cruel que lui. Il ne demeurait visiblement pas un ange, malgré ses traits pour le moins agréable à regarder.

▬ Nen, n'approchez pas.


Charlotte ne semblait jamais remarquer ses écarts de conduite, jamais elle ne semblait prise par un remord ou la mauvaise conscience. Ainsi elle était loin de remercier celui qui l'avait sauvé d'un destin funeste, jugeant qu'il n'avait fait que son devoir de chevalier, ou tout au moins qu'elle aurait su se débrouiller sans lui. Jamais personne c'est vrai n'avait réussi à contrer le sale caractère de cette gamine et ce n'était ni lui, ni les trois brigands, qui y changerait quelquechose. Elle songeait à toutes ses fois où son chemin avait croisé ce genre d'homme sans qu'elle n'ai eu recours à ses méthodes barbares. Pourquoi ne s'était-il pas contenter de crier haut et fort pour les surprendre ? À coups sûr cela aurait suffit, s'était un homme grand et plutôt athlétique à première vue... Même à trois face à un homme et un arc, ils auraient abandonné la lutte. Elle refusait d'admettre que cette violence était nécessaire ou plus justement que ses propres tentatives d'intimidations avaient échoués là où d'ordinaires elles avaient abouties ...

▬ Ce n'est rien, vous pouvez continuer votre route...


Elle tenta de se trouver une échappatoire et songea à l'arme quelle chercha des yeux. Son regard balaya le sol avant de trouver son objectif, elle s'accroupi pour le ramasser délicatement car elle ne souhaitait pas se blesser. Le métal d'acier était encore tiède, tous les événements s'étaient enchaîné à une allure, le ciel s'assombrissait déjà menaçant ses investigations futures. Elle ne savait pas ou aller, c'était la première fois qu'elle arpentait ses chemins. Et de toute évidence ce n'était pas sa carte "imaginaire" qui allait l'aider sur ce point.

* D'ailleurs où est-elle ? J'espère que cet homme ne l'a pas garder avec lui. *

Tandis que dans un vieux réflexe, elle fit tournoyer la lame dans sa paume comme pour jouer avec son reflet, la jeune femme tentait de clarifier ses pensées. Elle conclue ses réflexions en se demandant si elle devait conserver le canif. Même si elle n'approuve pas l'idée d'avoir à s'en servir, il peut être un moyen de dissuasion efficace. Nettement plus que sa baffe... Son long silence trahissait son trouble. Elle avait en tant de questions : était-il un ennemi ? Par quel heureux hasard s'était-il trouvé à proximité ? À quel autre danger bien plus terrible avait-il pu être confronté avant... Voir après. Tant d'interrogations qu'il lui aurait été impoli de dire comme ça abrupte. Et puis dans quel ordre ?



   
Merci à (c) WILD BIRD


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Lun 20 Oct - 22:25


avatar



∂6 Conte : Robin des Bois
Rubis : 46



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f33-robin-hood



   
Rencontre avec une drôle de vagabonde
« Les opposés s'attirent.»
Robin & Charlotte

   
Visiblement, Robin n'avait pas l'air d'avoir fait bonne impression auprès de la demoiselle. C'est bien dommage, car cela partait d'une bonne intention, enfin il comprenait qu'elle soit effrayée, après tout cela avait dû être un choc pour elle et bien qu'il ne juge pas qu'aux apparences, il était persuadé qu'elle ne devait pas être habituée à ce genre de rencontre. Elle était magnifique et ses longues boucles blondes retombant gracieusement sur ses épaules lui donnaient beaucoup de grâce. Elle ne semblait pas encline à recevoir de l'aide, prenant un petit air buté qui l'amusa. Elle semblait avoir un certain culot, enfin en tout cas elle ne semblait ne pas être le genre de personne qui se laisse faire. Il aurait pu se sentir vexé par cette ingratitude, mais bon l'important dans l'histoire est qu'elle soit saine et sauve, bien que Robin ne considérait pas ce geste comme «barbare».

«Excusez-moi si je vous ai fait peur, ce n'était pas mon intention, mais je ne pouvais pas prendre le risque que vous soyez blessé».

Il s'approcha doucement il lui tendit un sachet dans lequel il rangeait des herbes médicinales. S'il pouvait éviter de passer pour une brute sans cœur se serrait mieux tout de même. Pas qu'il soit très attaché à son image, de manière générale les gens peuvent bien ce qu'ils veulent de lui, il s'en fiche. Mais, cette demoiselle sans qu'il ne sache pourquoi, avait attisé sa curiosité. Il avait quelque chose chez elle de magnétique. Ainsi, il ne pouvait détacher son regard de ce si beau visage. Heureusement, son esprit resta assez lucide pour répliquer. Sinon c'est sûr, il serait resté planté là bêtement à la regarder.

«Au moins prenez ceci. Ce sont des herbes médicinales, appliquez les sur vos plaies en massant doucement, cela les cicatrisera.»

Il remarqua qu'elle semblait s'intéresser de près à l'épée que tenait le brigand un peu plus tôt. La façon dont elle la maniait avec beaucoup de délicatesse montrait qu'elle n'était pas vraiment à l'aise avec les armes, peut-être même méprisait-elle le simple fait de se battre. C'est vrai que c'est une pratique barbare, mais souvent il n'y a pas d'autre option possible. Lui-même, au cours de ses voyages avait été amené à faire des choses qu'il aurait préféré ne pas faire, mais en définitive il ne faisait que se défendre. Enfin, c'était sans oublier qu'il avait tué le Roi Jean, qui n'était clairement pas un innocent, mais cela ne changeait rien au fait. Malgré tout, il ne pense pas être une mauvaise personne.

Il profita du fait qu'elle soit concentrée pour sortir le morceau de papier qu'il avait volé, afin plutôt récupérer à ce bandit. Notre jolie blonde semblait y tenir et il était curieux de savoir pourquoi. Il le déplia alors soigneusement et constata qu'il s'agissait d'une carte, enfin...en tout cas cela en avait la forme. Il put empêcher un petit rire de sortir de ses lèvres, à peine perceptible, mais qui sait...
Ce n'était pas si mal, pour un enfant de 5 ans oui, mais elle n'avait rien d'un enfant. C'était vraiment attendrissant, mais aussi très amusant bien sûr, bien qu'il n'oserait pas se moquer.

«Est-ce que savez manier une épée au moins ? Si vous êtes aussi doué pour cela qu'avec les dessins, ça va être amusant». Dit-il avec un sourire amusé. Il tenait toujours la carte entre les mains, ce qu'elle ne manqua pas, se ruant automatiquement dessus. Il leva le bras très haut, il n'était pas très grand, mais il le dépassait tout de même de presque deux têtes.

«Vous avez je ne suis très attaché aux formalités, mais vous auriez tout de pu me remercier. Puis-je au moins savoir votre nom». Lui dit-il le sourire aux lèvres tandis qu'il la regardait dans les yeux.





Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Dim 2 Nov - 15:20


Invité
avatar












   

Rencontre avec une drôle de vagabonde.

Robin ~ Charlotte
J 39 après le retour à Fairytale

M
arquant un léger arrêt, l'homme semblât décontenancé par son attitude se contentant de la regarder fixement comme si auparavant personne n'avait osé le rejeter. Ou bien était-ce pour une autre raison. *La vue du sang peut être ?.. Non ! C'est idiot ! Pas après ce qu'il à fait à ses hommes...* Il renouvela alors son approche d'une manière nettement plus prudente dévoilant par son insistance un petit côté humaniste qui lui allait bien. Ainsi l'archet avait du coeur. Il était plutôt rare de voir ce genre de préoccupation chez un guerrier. Cette constatation mis à mal ses craintes et la fit accepter la bourse qui lui tendait.

Fidèle à son habitude elle ne tenta rien pour justifier son geste, après tout il était normal qu'elle accepte son cadeau puisqu'il lui avait demandé. Elle espéra ainsi par son attitude provoquer le départ de son sauveur. Elle parvient même à détacher totalement son attention de ce dernier, portant vers elle même de plus amples questionnement comme s'il n'était plus là. Elle avait compris qu'il n'était pas menaçant et avait désormais d'autres préoccupations plus importante à l'esprit, comme celle de trouver un endroit sûr pour y passer la nuit et vu qu'elle n'avait plus sa carte, cela s’avérerait difficile...
Sentant monter en elle une frustration, elle creusa de léger sillons dans la terre avec la pointe du canif qu'elle avait ramassé plutôt.
*Comment vais-je faire à présent ?*

C'est alors que l'homme qui se tenait toujours à ses côtés prit une nouvelle fois la parole.
▬ Est-ce que savez manier une épée au moins ? Si vous êtes aussi doué pour cela qu'avec les dessins, ça va être amusant

Relevant un sourcil, Charlotte ne comprit pas immédiatement ce à quoi il faisait allusion, avant de distinguer entre ces mains le précieux parchemin qu'elle croyait égaré. Voyant comme une illumination la clef de sa délivrance, la suite s'imposa à elle sans qu'elle n'eut à réfléchir.
Elle se releva lâchant se qu'elle tenait encore dans ses mains et se précipita vers lui pour récupérer sa carte.

▬ Rendez-la moi !


Alors qu'elle atteignait son but, il parvient à esquiver son geste et à mettre le parchemin hors de sa portée affichant sur son visage un air satisfait.

▬ Je vous interdit de vous moquer !


Se dressant sur la pointe des pieds, Charlie refusait d'abandonner et tentait encore d'atteindre la mains de son opposant par tout les moyens possibles sans se soucier de l’aspect cocasse de ses tentatives.
Elle lui adressa un regard accusateur. Plantant rageusement ses prunelles dans les siens.

▬ Vous voilà satisfait ? On vous as jamais appris à ne pas jouer avec le biens des autres ? Où vous as ton élevé au juste ?


Abaissant finalement les bras, elle finit enfin par s’immobiliser défaite. Avant de reprendre après un cour silence d'une voix plus grave.

▬ Quand bien même je ne vois pas ce en quoi cela vous avancerait de le savoir. Si c'est un "merci" que vous attendez, vous pouvez estimer que vous l'avez reçu.


Il était risible de voir combien cela lui coûtait. Elle ne l'avait toujours pas dis. Au prix de sa fierté sans doute et ce n'était tout bonnement pas en la rendant ridicule que l'homme parviendrait à lui arracher quelques confidences...

▬ Maintenant rendez la moi... S'il vous plait. Acheva-t-elle d'une voix plus suppliante. J'en ai vraiment besoin.




   
Merci à (c) WILD BIRD


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Mer 26 Nov - 21:53


avatar



∂6 Conte : Robin des Bois
Rubis : 46



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f33-robin-hood



   
Rencontre avec une drôle de vagabonde
« Les opposés s'attirent.»
Robin & Charlotte

  Il avait voulu la faire enrager (gentiment bien sûr) et c'était chose faite. Celle-ci réagit au quart de tour. Ses joues prirent une jolie teinte rosée, en total contraste à ses yeux qui semblaient s'enflammer de rage. Enfin la rage, c'est une façon de parler, Robin voyait bien qu'elle n'était pas vraiment en colère, du moins l'espérait-il. Elle semblait plus, être vexé de se faire tourner ainsi en ridicule, elle ne devait pas avoir l'habitude. Ses vêtements ainsi que ce petit côté maladroit qu'il trouvait soit dit en passant adorable, montrait bien qu'elle devait appartenir à la bourgeoisie. Peut-être même était-elle une princesse. Mais que ferait une princesse ici? C'était très amusant de la voir essayer, en vain, d'attraper le précieux parchemin. La pauvre quand même...Mais bon c'était plus fort que lui.

Trop concentré sûrement sur ce dernier fait, il ne se rendit pas compte que la jeune femme s'était considérablement rapproché et pour cause, leurs corps se frôlaient presque, il pouvait sentir son souffle le long de son cou, son regard croisa le sien, zut le voilà en train de rougir lui aussi. Après s'être raclé la gorge il finit par lui restituer sa précieuse carte. La situation avait été quelque peu gênante, du moins pour lui qui n'avait pas imaginé une seule seconde en faisant cela que les choses prennent cette tournure. Enfin, sûrement était-il le seul à avoir remarqué ce changement d'atmosphère, la demoiselle semblait toujours remontée contre lui qui plus est. Elle commença par remettre en cause son éducation.

«Croyez-moi vous serez surpris de le savoir.» Lui dit-il, ayant quelque peu retrouvé son assurance. Son regard s'ancra de nouveau dans les yeux noisette de la jeune femme.
«Vous êtes un sacré numéro vous alors. Il n'y a nul besoin de se mettre dans des états pareils, je ne faisais que m'amuser un peu». Il espérait retrouver un peu de crédibilité à ses yeux. Elle devait sûrement le prendre pour une espèce de brute, un rustre sans aucune manière. Et dire que tout ce qu'il voulait c'était faire une farce. Elle avait vraiment un sacré caractère. Mais bon, loin d'en être refroidi au point de laisser la jeune femme, seule à ses fulminations, il eut soudain l'envie d'en savoir plus sur elle. Elle avait réussi en l'espace de quelques minutes à captiver son attention.

«Robin...Je m'appelle Robin. Puis-je savoir votre nom? Ou au moins permettez-moi de vous escorter jusqu'à votre lieu de destination. Je connais très bien les bois, ses pièges ainsi que ses raccourcis.»

Il espérait ainsi avoir l'occasion de passer un peu plus de temps en sa compagnie, sans pour autant que sa présence ne paraisse trop envahissante. Il s'inquiétait pour elle aussi. Elle avait beau avoir de l'assurance, cela ne suffirait pas pour poursuivre son voyage. Bien sûr il ne doutait pas de son intelligence, ce qui pourrait sûrement lui faire éviter quelques pièges, mais.... non,non,non., c'était bon trop risqué, si jamais il lui arrivait quelque chose, il ne se le pardonnerait pas.  





Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Mar 17 Fév - 21:20


Invité
avatar












   

Rencontre avec une drôle de vagabonde.

Robin ~ Charlotte
J 39 après le retour à Fairytale

S
ans doute était-ce ses paroles qui le mirent mal à l'aise, le fait est que l'inconnu sembla regretter son geste, il abaissa le bras et fini par lui rendre son croquis. Charlotte, qui avait déjà ramassé le canif sur le sol en empruntant une mine boudeuse, sembla quelque peu surprise par ce ravisement et récupéra son bien sous les plates justifications de ce dernier. Elle ne comprenait pas ce qu'il pouvait y avoir là d'amusant. Pourquoi diable les hommes adoraient-ils vous mettre en colère ?

▬ Pardonnez moi de ne pas partager votre enthousiasme.
Dit elle en lui retirant le papier des mains avant d'épousseter ses vêtements.
J'ai une autre manière de m'amuser. Et quand bien même je n'ai pas le temps pour cela...


Elle recula ses cheveux en arrière et se redressa avec le port de tête d'une princesse avant de se remettre en route.
Elle n'avait pour ainsi dire apprécié son attitude c'était le moins qu'on puisse dire, et dans son élan préférait gardé la tête haute et partir immédiatement, avant que cet imbécile ne tente autre chose de farfelu. Mais le jeune homme qui sorti de ses pensés s'aperçu qu'elle prenait la fuite, se pressa à sa suite et se présenta à elle. Marchant à sa hauteur il lui proposa tout au moins de l'escorter jusqu'à destination. Mais ce fut ce qu'il dit juste après qui piqua l'intérêt de notre amie effarouchée.


▬ Qu'entendez vous par piège au juste ?

Elle continua de marcher tandis qu'il lui répondait. Avant de se retourner brusquement vers lui interrompant ses explications.

▬ Vous voulez dire que ...
(elle eus peine à prononcer ses mots)
, vous vivez ici ?

Elle s’arrêtât pour le regarder une nouvelle foi laissant pesez en elle la lourde décision qu'elle s’apprêtait à prendre. À dire vrai elle était très heureuse de ne pas traverser cette forêt seule une lieu de plus, et de l'autre Robin était tellement comment dire "spécial" qu'il semblait l'effrayer tout autan qu'il l'intriguait...
Encore indécise elle sembla articuler ses mots sans s'en apercevoir.

▬ Je.. d'accords.


   
Merci à (c) WILD BIRD


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Dim 15 Mar - 19:56


avatar



∂6 Conte : Robin des Bois
Rubis : 46



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f33-robin-hood



   
Rencontre avec une drôle de vagabonde
« Les opposés s'attirent.»
Robin & Charlotte

Visiblement la demoiselle ne semblait pas avoir apprécié cette petite plaisanterie. Quelle tête de mule... Un point commun avec lui au moins, bien lui est le sens de l'humour, voir un peu trop ce qui peut en heurter plus d'un. Elle ne devait pas avoir l'habitude de se faire tourner en ridicule. Sûrement une fille de la bourgeoisie, peut-être même une princesse, cela faisait maintenant aucun doute. Pourtant son prénom reste encore un mystère. Pour sa part, il lui tardait de pouvoir mettre un nom sur ce visage. Il espérait qu'au fil du temps elle parviendrait à lui faire confiance, lui était déjà complètement tombé sous son charme, si bien qu'il ne pouvait se résoudre à la laisser partir. Du moins pas avant qu'il en sache plus à son sujet. C'est idiot, mais il se sentait comme un adolescent devant son premier coup de foudre, pourtant ce n'était pas une première expérience, loin de là, mais peut-être le premier réel coup de foudre ?

Il commença alors à la convaincre qu'à défaut de pouvoir gagner sa confiance, il pouvait au moins se rendre utile, il aurait de toute manière finit par l'escorter. Il ne pouvait pas la laisser errer seule dans les bois. Mais si elle refusait? Irait-il jusqu'à la suivre discrètement, quitte à passer un espèce de pervers à tendance obsessionnelle, là se serait serait vraiment la fin... La pauvre devait déjà se posait bien de question à son sujet. Lui-même sachant qu'il peut être à la fois étonnant que déconcertant pour certaine personne peut habitué à un tel laisse aller, comme par exemple notre chère princesse, sûrement trop habitué à suivre les nombreux codes de conduite rabâcher pendant son enfance. Codes que notre cher Robin n'a jamais pris soin de respecter, non pas par ignorance, mais par volonté. Déjà très jeune il avait ce petit côté rebelle et provocateur qui ne manquait pas d'énerver ses parents, lui, cela l'amusait. Ce qu'il aimait faire de temps à autre, c'était jouer la comédie auprès des quelques prétendantes que ses parents lui présentaient. Mais bien vite le vrai lui revenait à la surface, à la plus grande surprise de ces dernières.

Qui était Charlotte dans tout cela? Quelque chose le poussait à croire qu'elle était bien plus que ce qu'elle pouvait paraître au premier regard. Tout le monde à sa propre carapace après tout. C'était encore trop tôt pour le dire, au fond lui il gardait espoir. Elle semblait étonnée qu'il puisse vivre dans les bois. Il aurait pu se mettre à rire, mais elle le fusillait du regard si intensément que cela la coupa net. Elle avait un air si sérieux sur le visage, comme si elle cherchait à déceler dans ses yeux qui il était. Pour la seconde fois depuis leur rencontre, il en fut tout déstabilisé. Puis à sa grande surprise, elle finit par dire oui. Pris de court, là où d'habitude il aurait sorti une énième pique pleine d'humour, il se contenta de banalité.

«La nuit ne va pas tarder à tomber, le mieux à faire serait de lever le camp, nous prendrons la route demain.»

Il marchèrent quelques instants avant d'arriver au camp.

«Robin!»

Plusieurs de ses camarades s'avançaient déjà vers lui, ayant sûrement remarqué l'absence prolongée de leur chef. Tandis que certains commençaient à faire des sous entendus du genre «on te laisse deux minutes et voilà avec qui tu reviens» (comme si c'était son genre), l'un d'eux s'approcha de lui et lui donna une grande tape à l'épaule.

«Alors, tu nous la présente pas ?»

«Hum...les gars je vous présente...». Il se stoppa net, ce qui ne manqua pas de déclencher l'hilarité générale. La honte, c'est vrai qu'il ne savait toujours pas comment elle s'appelait. Après un tel accueil si elle ne s'enfuyait en courant il avait de la chance.






Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Lun 6 Avr - 1:03


Invité
avatar












   

Rencontre avec une drôle de vagabonde.

Robin ~ Charlotte
J 39 après le retour à Fairytale

U
n croissant de lune se dévoila peut à peu aux travers des nuages. L’obscurité de la nuit pris peu à peu place entrainant avec elle un silence oppressant. Charlotte , qui avait déjà été saisie par le calme de la forêt tantôt -tandis qu’elle tentait de se repérer dans son labyrinthe- réalisa à cet instant qu’elle n’avait jamais encore subit un tel silence. Le bruit de ses pas s’écrasant sur les feuilles mortes au souffle rauque de cet homme durant l’effort, tout lui semblait si disproportionné… Si elle fermait les yeux, elle aurait jurée pouvoir entendre ses pensées. Étrange pour quelqu’un qu’on ne connait que si peu.

Elle appuya une nouvelle fois son regard sur la nuque de ce dernier. Bien qu’elle ait eus maintes fois l’occasion de le regarder, et ce bien plus prêt qu’elle n’aurait pus l’espérer, la jeune femme ne pouvait se retenir de l’étudier. Il avait un côté chez lui qui l’impressionnait. Ce n’était pas sa force ni encore son courage lorsqu’il avait attaqué ses bandits, mais plutôt son regard. Il paraissait par moment bien loin de la réalité, comme un enfant plongé au cœur de tristes songes. Puis il se reprenait et lui adressait un sourire timide pour dévier son attention. Il se déplaçait parmi la végétation comme s’il en connaissait les moindres secrets distançant même sa compagne qui du presser le pas plusieurs fois pour le rattraper. Oui il n’y avait pas de place au doute dans l’esprit de la vagabonde, ce garçon avait grandit ici. Néanmoins elle se posait de sérieuses questions sur ses secrets. Elle se demandait comment quelqu’un pouvait en être arrivé à vivre au sein d’une forêt si dangereuse. Elle brûlait de curiosité et aurait même s’enquit de l’interroger si elle n’était pas aussi essoufflée.

Si notre amie avait le temps de méditer, la nature ne lui laissait de son côté aucuns répits. A plusieurs occasions ralentie par ses vêtements coincés dans les branchages elle avait trahit sa fatigue dans un gémissement agacé. Ce qui avait bien amusé son guide. Elle aurait crus qu’ils marchaient depuis des lieux pourtant ce n’était pas le cas...

▬ À vous entendre j’avais crus que nous allions à votre
(elle chercha ses mots). À quoi devait elle s’attendre, une tente, une auberge ? Vivait-il avec sa famille, ou bien au service d’un seigneur ? Y’avais t-il un château perdu au beau milieu de se cauchemar ? Une toute nouvelle pensée réconfortante éclaira son visage d’un sourire furtif.
... Enfin … chez vous ... Mais est-ce encore loin ?


C’est alors qu’une voix se fit entendre au loin. Tournant avec soulagement la tête en sa destination charlotte aperçu enfin quelqu’un qui s’approchait d’eux. Accueillant avec chaleur son retour ses camarades firent éclat de leur inquiétude avant de les accompagner vers l’intérieur de… *De quoi au juste ? Je ne vois pas de maisons…* s’interrogea la blondinette en tournant la tête en tous sens.. Elle distingua quelques couvertures qu’on avait couchées à même le sols, ici l’un d’eux était assis occupé à couper les feuilles d’une énorme branche pour constituer ce qui allait lui servir de lit. Par là deux autres s’occupaient du feux de camps et tachaient de chauffer un liquide blanchâtre. Elle aurait juré les voirs un instant vider une gourde à l’intérieur et voir le potage s’enflammer . Choquée, elle eus un mouvement de reculs et bouscula Robin qui se trouvait à ses côtés avant de lui agripper le bras.

Les joyeux compagnons s’arrêtèrent et tournèrent leur attention vers la nouvelle venue. Tout ca allait bien trop vite pour elle, elle s’était tant attendues à de choses, qu’elle n’arrivait pas à mesurer sa déception. Voilà bien longtemps qu’elle avait renoncée à sa vie confortable sur son ïle, mais jamais elle avait perdu sa fierté. Elle avait toujours refusées de mendier, encore plus de se négliger. Elle s’était arrangée pour échanger ses services contre un peu de gratitude. C’était facile pour elle, c’était quelqu’un d’instruit et profondément affable. Elle adorait partager ses connaissances avec les enfants du villages. Beaucoup de mères avaient été soulagées de lui confier quelques instants leur petits monstres et de retrouver à leur retour un beau poème qui les attendaient. Charlotte de son côté passait ses journées dans leur demeure et avait même droit à un repas chaud presque chaque soir. Mais ce soir cela s’annonçait autrement. Elle allait devoir dormir à la belle étoile, au milieu d’hommes pas vraiment net à première vue. Robin, lui ne semblait pas en avoir peur, il semblait même qu’ils soient amis. Ce rappelant comment ce dernier l’avait délivré de ces mercenaires un peu plus tôt dans la journée, la demoiselle relacha son emprise sur le bras endoloris du jeune homme. Ces compagnons ne pourraient pas lui faire de mal.

Destinant un petit coup d'oeil discret à son sauveur elle put observer un certain embarras sur son visage. Elle hésitât un instant puis poursuivit
Charlotte. Mais je vous préviens ! Le premier qui fais une blague, il regrettera de me connaitre !


Elle prit un air sérieux levant un doit menaçant, avant de s’en amuser quelques instant après. Il faut dire qu’elle en avait entendues des blagues vaseuses sur son prénom entre la nourriture, les vêtements, il y avait de quoi faire… Il y avait même cette contine ridicule… Oui, il lui arrivait de maudire le jour où son père avait choisi de l’appeler ainsi. *Ho comme tu me manques papa.* Songea-t-elle *J’aimerais tant que tu sois là.*...

Visiblement sa réplique avait fait mouche, la joyeuse troupe de compagnon s’esclaffa de bon cœur avant de les inviter tous les deux à partager leur diné. Guettant avec attention la réaction de Robin, Charlotte s’assit à ses côtés sur une des couvertures. En elle pesait encore bien d’interrogations à son sujet, ainsi il était peut être temps de faire connaissance.

Pourquoi ne m’avoir pas parlé d’eux ?... Vous en avez beaucoup d’autre des surprises de ce genre ?
Lui demanda-t-il avec un sourire amusé.

Bien qu’elle ne soit encore véritablement rassurée au milieu de tous ses visages, la jeune femme parvenait enfin à calmer la plupart de ses angoisses, la fatigue prenait peut à peut le dessus sur elle, et la faim aussi. Bien qu’entre nous elle ferait tout pour éviter cette soupe douteuse. Robin lui semblait de bon fond, une petite voix lui disait qu’elle avait eus raison de lui faire confiance.


Ils ont mit de l’alcool dans la soupe pour lui donner un peu plus de goût. XDD


   
Merci à (c) WILD BIRD


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte] Dim 3 Mai - 22:21


avatar



∂6 Conte : Robin des Bois
Rubis : 46



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f33-robin-hood



   
Rencontre avec une drôle de vagabonde
« Les opposés s'attirent.»
Robin & Charlotte


La jeune femme ne semblait pas très à l'aise, probablement intimidée par l'attitude bourrue de ses compagnons. C'est vrai que pour une jeune princesse venant tout juste de quitter le nid familial, cela peut paraître un tantinet impressionnant, bon ok beaucoup....Ils faut dire qu'ils ont un tantinet trop forcé sur la bouteille ce soir. Mais bon, passons, il espérait qu'au fond elle comprenne qu'ils ne sont pas bien méchants. Pour le moment elle semblait plus occupée à lui lacérer le bras, observant les alentours avec des petits yeux de chiot apeuré. Trop mignon... Pour son plus grand soulagement, elle accepta enfin de se présenter, toujours avec ce même aplomb. Madame voulait sans doute garder contenance en toute situation... Pauvre enfant, cela le donner plus envie de l'embêter maintenant. A ce qu'il est méchant ce Robin... Blague à part, malgré l'image qu'elle prenait soin de conserver, il avait toujours cette intuition qu'elle pouvait être bien plus que cela, tôt ou tard il arriverait bien à lui faire tomber son masque.

Il esquissa un sourire devant la remarque de Charlotte concernant son prénom, ce fut la première fois qu'il l'entendit rire. Il ne put finalement s'empêcher de rire lui aussi, tout comme sa joyeuse bande, qui semblait déjà l'avoir adopté. Tout le monde retourna ensuite à ses petites occupations. Robin alla s'installer auprès du feu, suivi de près par Charlotte. Bien loin de ses soucis, pour le moment il voulait juste profitait du moment présent, se changer les idées. Visiblement, le temps des questions semblaient venus.

«Un homme à bien droit à sa part de mystère... N'est-ce pas princesse ?» Dit-il, esquissant un sourire. Robin a toujours été frileux lorsqu'il s'agit de parler de lui-même, bien sûr il comprenait qu'elle se pose des questions, mais pour lui il était inutile d'étaler ainsi sa vie privé. Après tout, il était tel qu'elle le voyait maintenant, rien de plus, rien de moins.

«Ces personnes sont ma famille, c'est avec eux que j'ai passés les pires comme les meilleurs moments de ma vie. Voyager, aider les personnes dans le besoin, voilà notre mode de vie.». Il n'osait pas encore lui dire qu'ils étaient des voleurs, cela ne ferait que renforcer la méfiance qu'elle avait sûrement déjà envers eux, de plus il n'était pas sûr qu'elle comprendrait leur but, mais peut-être avait-il tort.

«Et vous? Vous devez avoir une bonne raison pour vous aventurer ainsi seule dans les bois, ou alors vous êtes inconsciente.». Lui dit-il, la regardant dans les yeux, curieux de sa réponse. Cela avait dû être dur pour elle de quitter son foyer, ses petites habitudes, ainsi que son confort quotidien. Confort qu'il supposait encore, bien qu'il restait persuadé de son appartenance à la noblesse. Si tel était le cas, peut-être aurait-il la chance de changer ne serait-ce qu'un peu les mentalités. Car c'est un fait le petit peuple et les nobles ne se mélange guère, sauf en rares exceptions, comme celle ci, ce qui rendait la situation encore plus amusante. Ils avaient sûrement beaucoup à apprendre l'un de l'autre.






Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte]


Contenu sponsorisé











Revenir en haut Aller en bas

Rencontre avec une drôle de vagabonde [feat Charlotte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» TERMINÉ-Que faire avec une fille saoule ? (feat Ashlyn)
» Charlotte Shakespeare (Aucun lien avec le dramaturge hein è.é)
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Once upon a Time :: We play games :: RPs oubliés-