Partagez|

Un sourire est un sourire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageUn sourire est un sourire Jeu 24 Juil - 17:11


avatar



∂6 Conte : La belle et la Bête
Rubis : 150



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f15-belle-l-french



Liste des Participants : 1° Ellaria / 2° Belle / 3° //
Nbr de participants supplémentaires ? : Aucun
Contexte (date/ambiance) du sujet : Belle est toujours sous l'influence du voleur qui lui a prit son joie de vivre, elle ne sais plus sourire, elle ne veut plus vraiment vivre... Heureusement Ellaria, passe par là, ou peut-être qu'elle était là parce que c'était le destin, cela étant la magicienne vient en aide à Belle.

Période de la journée : Matin trés tôt
Météo : Encore sous la grisaille du matin
Pour "Un sourire est un sourire", c'est parti !
©OnceUponATime Do not Copy.

















Retrouver ses racines...


Belle avait passé une étrange nuit, elle avait mangé en compagnie de Ruby et des autres, puis elle s'était couchée et avait commencé à dormir avant d'être réveille à grand cris par une mère affolée qui avait vu son fils attaqué son père. Belle n'avait pas tout compris mais avant d'avoir pu dire quelque chose ou faire, elle s'était retrouvé dépouillé de sa joie de vivre. Elle s'était alors prostrée sur une grosse pierre dans un coin du village et avait pleuré en attendant que les choses passent. Kiera était venue la soutenir mais cela ne l'avait pas aidé, et la jeune femme était restée sans énergie, ni volonté. Alors que le village revenait au calme après une nuit vraiment trés agitée, Belle avait quitté le village marchant d'un air perdu, elle se trouvait sur un sentier à l'entrée, ou plutôt à la sortie du village. Elle trainait les pieds et sentait lasse, autant physiquement dû à son manque de sommeil que de fatigué de vivre tout simplement. Elle ne savait pas du tout comment elle avait pu être heureuse dans le passé, tout lui semblait sans entrain sans énergie. Comme si on avait enlevé toutes les couleurs du monde, même enfermée dans le donjon, ou dans la chambre à l'asile, elle ne s’était sentit aussi .... morose et déprimée. Mais elle se le trouvait aujourd'hui, et elle n'avait même pas envie de réfléchir ni au pourquoi, ni comment elle avait été envouté, ou au comment elle pouvait s'en sortir et redevenir elle-même.

Elle se retourna vers le village, elle voyait encore le toit de la chaumière où Ruby et elle avaient passé une bonne partie de la soirée à discuter de leurs vies retrouvées, mais la Belle de ce matin, avait beaucoup de mal à comprendre comment elle avait pu rire autant, il n'y a que quelques heures. Elle soupira et se remit à marcher en regardant devant elle, mais sans vraiment voir la beauté du paysage, ou le magnifique levé de soleil qui pointé le bout de son nez. Ni même entendre les oiseaux qui chantaient ou les abeilles qui bourdonnaient. Belle posa son regard sur le sol et marchant sans élan, et sans but précis. Elle n'avait même pas envie d'aller voir Rumple, ni même son père, ni personne d'ailleurs. Elle voulait être seule et se trouvait un coin tranquille, elle pourrait se morfondre dans son coin. La jeune femme n'avait envie de rien faire, ni de parler à quoique ce soit. Alors quand Ellaria vint à sa rencontre, elle ne fit même pas attention à elle. Non Belle n'avait plus envie de rien, à part peut-être se trouvait un coin où se terrer et peut-être même se laisser mourir. Mais sans doute que le destin en avait décidé autrement pour elle, et tant mieux parce qu'elle aurait loupé de grandes et belles aventures.  Et bien oui, si sa vie avait finit à ce moment là, elle n'aurait pas pu retrouver son cher Rumple, ni revoir des amies, ou amis, ou bien même pouvoir simplement rire.








Belle, Princesse de Elen

"L'amour est une énigme, un mystère qu'il faut résoudre"
RPs - Liens - Fiche - Evolution


Six Pommes par Hadès
Une Pomme par Milah
Une Pomme par Keira
Deux Pommes par Rumple
Une Pomme par Max.

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Mar 12 Aoû - 12:20


avatar



∂6 Conte : Légendes Affricaines
Rubis : 155



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f38-ellaria



Smile
J

e n'étais pas là la nuit dernière, mais j'ai senti la perturbation dans l'équilibre. J'ai senti le monde basculer dans la folie et revenir. Je me suis donc dépêchée de venir voir ce qui se passait, une téléportation plus tard me voilà sur la route qui mène au village (j'évite d'apparaitre dans les lieux publics, les gens ont tendance à trouver cela terrifiant.). Je comptais aller me renseigner mais je sais qu'Il est là et je ne suis pas encore prête à me faire connaitre de Lui. J'hésite donc sur ce que je vais faire ensuite quand je vois une jeune femme marcher d'un pas lent et vouté, s'éloignant du village. Je la reconnais, la veille elle avait foncé vers le monstre avec un courage peu commun, mais la personne qui est en face de moi ne ressemble en rien à celle que j'ai aperçu hier.
Elle n'a pas tellement l'air triste, elle ne pleure pas, ne sanglote pas, mais pourtant....Elle semble entourée d'une aura sombre, pas noire, juste grise, comme si toute joie l'avait quittée, tout entrain, tout enthousiasme. La regarder m'entraine dans la dépression avec elle. Elle n'est pas triste, elle est juste "pas heureuse" et c'est pire.

Etre triste c'est passager, ça va, ça vient au gré des évènements, on est triste parce qu'il pleut ou parce qu'on a été déçu par quelqu'un ou parce qu'une personne nous manque, on est triste parce qu'on a été heureux et qu'on a perdu ce bonheur là, temporairement en tout cas, mais quelque part on sait qu'on sera heureux à nouveau. Etre triste est nécessaire dans la vie, c'est un contraste avec le bonheur qui le met en valeur, le fait ressortir, le rend plus appréciable. Etre triste c'est prendre le temps de dire au revoir à un bonheur pour mieux apprécier le suivant, c'est un état d'esprit contemplatif et qui a sa propre esthétique.

Mais elle n'était pas triste. Elle avait perdu toute notion de bonheur, elle ignorait tout de ce que pouvait être le bonheur. C'était bien pire. Et je fus soulagée en m'approchant de constater que son humeur était un déséquilibre, j'avais donc le droit et le devoir d'agir pour l'aider. Je marchais un temps avec elle en silence pour prendre le temps de m'imprégner de ce qu'elle ressentait, pour tenter d'en comprendre le fil magique et finalement après avoir vu pleinement la toile d'araignée magique qui l'enserrait et la faisait ressentir toute cette grisaille je pris la parole :

"Puis-je vous demander où vous allez de ce pas mademoiselle ?"


Vous pensiez qu'il suffirait de claquer des doigts et de défaire la toile ? Non, il fallait comprendre où elle s'accrochait, comment elle était tissée, par qui et dans quel but, il fallait voir quelles parties de Belle étaient mélangées à la magie grisâtre qui l'entourait. Ce n'était pas un sort que je pouvais briser, pas sans que Belle ait à en souffrir en tous les cas. Mais Belle pouvait le briser, il lui fallait juste un peu d'aide pour en trouver l'envie.


code by Mandy




survolez l'image

En savoir plus sur moi ?
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Mer 27 Aoû - 14:33


avatar



∂6 Conte : La belle et la Bête
Rubis : 150



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f15-belle-l-french
















Retrouver ses racines...


Belle était complétement ailleurs, tout cela n'avait plus de sens pour elle. Pourquoi marchait d'ailleurs? Elle ne vit pas vraiment la femme qui venait face à elle, c'était juste une présence vague et sans intérêt, de tout façon plus rien n'avait d'intérêt pour la jeune femme. Belle était déprimée, et ne voyait pas ce qu'elle pouvait faire pour remonter la pente et changer les choses pour un avenir meilleur. Rumple n'était pas là, Ruby n'était pas l, Belle était simplement partie, parce qu'elle n'avait aucune raison de rester. Mais elle n'avait pas non plus d'endroit où aller. La femme marcha à ses côtés sans rien dire, et Belle n'en dit rien non plus, de toute façon, elle n'avait pas envie de lui parler, cela ne servait à rien. La femme lui demanda alors où elle allait comme ça, et Belle n'allait nul part, marchais ne servait à rien, elle s'arrêta et s’assit sur le sol.
"Vous avez raison, il y a nul part où aller" fit Belle, assise sur le sol au milieu du chemin, si un carrosse arrivait et l’écrasait, cela ne ferait pas de différence, alors que pouvait-elle faire, rien, qu'avait-elle envie de faire, rien. Il n'y avait rien.  Elle soupira et regarda le sol, et se mit à jouer avec les petits cailloux. Attendre, mais attendre quoi, là non plus elle n'avait rien à attendre, si ce n'est la fin.

"Il n'y a rien à attendre, ou à faire... Je me sens vide" fit Belle, en fait, elle ne parlait pas vraiment à la femme, elle parlait plutôt toute seule, cela n'avait pas d'importance qu'on l'écoute ou pas. Elle parlait, sans avoir vraiment envie, ou besoin. Elle parlait. Est-ce que cette femme pouvait faire quelque chose pour elle? Elle ne le savait pas, et une partie d'elle avait envie de le savoir, et une autre n'en avait vraiment rien à faire. Elle attendait la fin, et pourtant elle avait envie qu'il y ait plus que rester assise au milieu de cette route à jouer avec les cailloux. Mais que pouvait-il y avoir de plus? Elle ne savait plus sourire, elle n'avait aucun notion du bonheur, et l'idée d'être heureuse lui était inconcevable, du moins dans cet état. Elle pensa à Rumple, que ferait-il, que dirait-il? Elle ne savait pas.
"Qu'est-ce qu'il y a à faire? ou à attendre dans ce monde?" demanda Belle en levant les yeux vers la femme pour la première fois depuis le début de leur conversation. Avait-elle une réponse? Belle croisa son regard et se sentait vide, elle n'avait rien à offrir au monde et aux autres, ni joie, ni même peine. Elle soupira et baissa le regard sur la route et ses petits cailloux. Elle en prit un dans sa main, oui la terre n'est que poussière, tout comme elle n'était que l'ombre d'elle-même. Sans avenir, sans destin, sans nul part ou aller, ou même retourner, sans personne à qui parler, sans envie, sans désir et sans énergie. Vide, Inutile et Seule.  








Belle, Princesse de Elen

"L'amour est une énigme, un mystère qu'il faut résoudre"
RPs - Liens - Fiche - Evolution


Six Pommes par Hadès
Une Pomme par Milah
Une Pomme par Keira
Deux Pommes par Rumple
Une Pomme par Max.

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Mar 2 Sep - 20:27


avatar



∂6 Conte : Légendes Affricaines
Rubis : 155



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f38-ellaria



Smile
J

e voyais dans son regard le vide qui l'envahissait. Elle semblait s'effacer, elle n'était même pas triste pas vraiment, simplement nous appelons parfois, à tort, tristesse l'absence de joie. Je craignais qu'à la longue cet état, s'il perdurait, ne la tue à petit feu. Verrait-elle l’intérêt de se nourrir ? Dans son état actuel j'en doutais fortement et je n'étais pas sure que la fin, le moment venu, suffirait à la réveiller de cette torpeur magique. Le monde des contes faisait face à un ennemi puissant, modifier aussi radicalement la personnalité d'une personne est un exploit assez difficile à réaliser. Et si un baiser d'amour vrai peut rompre n'importe quel sort celui là ne pouvait être rompu ainsi, pour la simple raison que la coquille vide en face de moi n'était même plus capable d'aimer et que l'amour vrai doit être réciproque.

Lorsqu'elle s'assit par terre et regarda ce caillou sans vraiment le voir au lieu de regarder le ciel aux couleurs changeantes ou les feuilles qui bruissaient au vent je sentis mon cœur se briser. L'équilibre avait été rompu et je devais agir, je n'avais jamais été aussi heureuse de savoir que je pouvais agir sans risquer de briser le fragile équilibre que je dois préserver. Il est rare que j'ai la possibilité d'intervenir, le plus souvent je suis l'équilibriste avançant précautionneusement sur le fil du rasoir. J'ai du bien des fois laisser des gens souffrir ou mourir alors que j'aurais eu le pouvoir de les sauver. Et voilà que j'avais le droit de l'aider mais que je n'étais pas sure d'en avoir le pouvoir. Le destin a un certain sens de l'humour et de l'ironie.

"Rappelez-vous, Belle, quand vous êtes vous sentie ainsi auparavant ? Dénuée de sens et de but ?"

J'espérais ramener à elle des souvenirs permettant de la réveiller quelque peu, la moindre étincelle de combativité pourrait être suffisante, pourrait la ramener parmi nous, mais il fallait qu'elle trouve cette combativité en elle-même. Il est des combats que nul ne peut mener à votre place.

Le soleil se levait au dessus des arbres, inondant le sentier d'or et de lumière. Le brouillard se dissipait en volutes orangées et la rosée du matin perlait sur les toiles d'araignées, miroitant sous le jour nouveau qui venait de naître. D'un simple geste de la main je figeais cet instant. Le temps continue, bien sur, d'avancer mais autour de nous le décor évolue nettement plus lentement. Je veux la laisser baigner dans cette beauté le temps de sa réflexion. D'ici peu la soleil sera pleinement levé et le rossignol commencera à chanter et la beauté du monde sera toute autre, je veux lui donner le temps d'apprécier celle-ci et de découvrir la suivante, de retrouver le gout de la vie et des plaisirs simples.



code by Mandy




survolez l'image

En savoir plus sur moi ?
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Ven 12 Sep - 14:12


avatar



∂6 Conte : La belle et la Bête
Rubis : 150



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f15-belle-l-french
















Retrouver ses racines...


Belle ne savait plus du tout ce qu'elle devait penser, faire ou dire. Cette femme lui posait des questions, auxquelles, elle n'avait pas de réponse. Pourtant une fit écho dans es pensées. Quand s'était-elle sentit aussi déprimée, et en réalité jamais. Elle avait eu peur, elle avait été triste, elle avait sentie son coeur se braisait, elle avait été heureuse, septique, mais jamais elle n'avait été déprimée, au point de ne pas pouvoir sourire, ni de savoir comment elle pouvait faire. Alors comment pouvait-elle être aussi déprimée, maintenant qu'elle y pensait, rien n'était normale depuis ce matin, non depuis hier soir, l'étrange attaque de ce garçon sur son père. Comme si lui aussi avait été changé par quelque chose. Alors cela pouvait-il dire qu'elle n'était pas comme ça en temps normal. Elle leva la tête vers la femme, et tenta de comprendre ce qu'elle pouvait lui répondre.
"Je n'ai jamais été comme ça!" répondit-elle en forçant les sourcils. Elle se redressa et se remit sur ses pieds, elle savait maintenant que ce n'était pas son état normal, mais avait-elle envie de se battre pour continuer de vivre. Alors qu'elle se sentait si vide, et déprimée. Allait-elle devoir vivre comme ça tout le temps, où retrouverait-elle une façon de sourire et de voir la vie d'une autre façon. Belle ne savait pas, elle ne savait plus ce qu'elle devait faire.

"Qu'est-ce que je dois faire?" demanda-t-elle d'un ton un peu désespérée, mais aussi déprimée, et sans grande conviction. Comme si une petite partie d'elle avait envie de changer, mais que le plus gros de sa personnalité, avait juste envie de marcher sans se prendre la tête sur tous ses soucis, qui n'apporterait peut-être rien de bon par la suite. Elle se tenait un peu courbé, comme si elle portait une énorme point sur les épaules, et tachait de réfléchir ce que cette femme essayait de lui faire comprendre. Elle ne la connaissait pas, et ne voyait pas trop pourquoi son sort l'intéressait autant. Elle pensa vaguement à Rumple, mais son coeur était trop vide pour y être sensible, d'une manière ou d'une autre, d'être triste à l'idée de le perdre, ou heureuse si il arrivait sur le chemin en ce moment. Elle soupira et se mit à jouer avec ses doigts nerveusement, la jeune femme ne souciait pas du décor, et ne remarqua même pas que la femme a ses côtés venaient d'utiliser la magie pour garder encore précieusement la douce pâleur du lever de soleil. Ce n'était pas qu'elle est restée concentrée sur elle-même, et ne s'occupait pas du reste, Belle ne se souciait de rien, ni des autres, ni même d'elle-même. Pourtant une petite lumière s'était allumé dans son coeur, une minuscule lueur rougeoyante, qui ne demandait qu'à s'embrasser, tel un feu dans une foret.








Belle, Princesse de Elen

"L'amour est une énigme, un mystère qu'il faut résoudre"
RPs - Liens - Fiche - Evolution


Six Pommes par Hadès
Une Pomme par Milah
Une Pomme par Keira
Deux Pommes par Rumple
Une Pomme par Max.

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Sam 20 Sep - 13:30


avatar



∂6 Conte : Légendes Affricaines
Rubis : 155



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f38-ellaria



Smile
J

e souriais, elle n'avait pas demandé "Aidez-moi", elle avait demandé ce qu'elle pouvait faire. C'était la bonne attitude, elle n'attendait pas de moi que je lui donne la joie de vivre et l'espoir qui lui manquait mais que je lui explique comment les retrouver. Elle était encore assez dynamique pour cela et c'était une bonne chose, une lueur d'espoir à travers la brume noire qui semblait l'entourer.

"Cherche, dans ton cœur et ton âme le dernier souvenir d'un sourire, quand tu l'auras trouvé raconte-le moi."

Je savais que la magie ici était devenue instable et j'espérais vraiment ne pas avoir à l'utiliser, mais j'étais consciente que le déséquilibre actuel était l'oeuvre de la magie et qu'il me serait, sans doute, difficile de ne pas en user.

J'observais le monde autour de nous et mon visage s'illumina d'un véritable sourire. C'était une aube magnifique et j'avais, pour une fois, un rôle à jouer, je n'avais pas à regarder le mal se produire mais je pouvais intervenir, agir pour le bien de cette jeune fille en sachant que cela n'allait pas à l'encontre du bien de tous. Je n'étais pas habituée à cette sensation, celle de me sentir utile, celle d'être en accord avec moi-même. Raison et sentiments s’accordaient à me dire que je prenais la bonne décision moi qui n'écoute, d'habitude, que ma tête et si rarement mon cœur.

J'avais laissé des gens souffrir de la sécheresse car un dragon devait apprendre ses responsabilités, j'avais laissé deux sœurs être séparées car l’aînée devait apprendre l'amour et la compassion, j'avais laissé des choses horrible arriver, des gens étaient morts parfois que j'aurais pu sauver, tout ça pour le bien du plus grand nombre, pour préserver l'équilibre, parce que je savais que les conséquences seraient pires si je sauvais une vie particulière de ses malheurs ou de son destin. Mais même en sachant que c'est ce qui doit arriver et que c'est mieux il est inhumain de voir souffrir des gens que l'on pourrait aider.

Je reportais mon attention sur Belle, on voyait à ses fossettes qu'elle était femme à sourire d'un rien avant d'être touchée par cette étrange malédiction. J'espérais qu'elle parviendrait à retrouver le souvenir d'un seul de ses sourires, un seul d'entre eux pouvait faire renaître l'espoir en son cœur. Certains disent qu'il faut parfois se forcer à sourire pour faire venir de vrais sourires. Je ne crois pas à cela, je crois qu'il faut se souvenir d'une raison de sourire, même si elle est ancienne et dépassée, même si elle n'existe plus, mais il faut sourire pour une raison, si ridicule soit-elle. Et un seul vrai sourire suffit à nous rappeler la beauté de la vie.

code by Mandy




survolez l'image

En savoir plus sur moi ?
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Dim 21 Sep - 15:03


avatar



∂6 Conte : La belle et la Bête
Rubis : 150



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f15-belle-l-french
















Retrouver ses racines...


Belle ferma les yeux et chercha dans ses pensées, la dernière fois où elle avait sourit. Elle se souvenait de sa soirée avec Ruby, quelques heures auparavant, elles avaient bien rit tous les deux, puis avec les autres qui se trouvaient dans le village. Comme Blanche, ou bien d'autres filles. Elles avaient passé une bonne soirée ensemble. Belle essaya de se souvenir d'une histoire drôles qu'elles avaient pu se raconter. Mais elle n'arrivait pas à se rappeler des mots exactes pour que l'histoire soit drôle, à moins que ça soit, parce qu'elle n'arrivait pas à trouver ce qui pouvait être drôle dans ses blagues. Belle décida donc de se concentrer sur ce qui les visages des personnes leurs mimiques et leurs têtes qu'ils pouvaient faire. un visage s'imposa à elle, celui de Rumple, elle le regarda faire différentes grimaces, et se mit à faire un petit sourire. Elle sentit ses lèvres s'étiraient pour former un sourire sur son visage.

Puis peu à peu, elle laissa les souvenirs de sa vie avec le Ténébreux envahir ses pensées. Il n'y avait pas que dans la joie, beaucoup de tristesse, comme les premiers temps, où elle s'était retrouvé seule dans un espèce de cachot. Ou même les derniers temps, où il l'avait chassé de son château. Mais entre ses deux moments, il y avait eu de longs mois, et elle avait appris à connaître la Bête, et à l'aimer. Il y avait alors eu cette fois, où il avait fait une bibliothèque pour elle. Belle repensa aussi à sa tête quand il l'avait rattraper en vol, quand elle était tombée alors qu'elle cherchait à ouvrir les rideaux. Il les avait cousus ensemble, elle sourit à cette pensée. Et soudain des milliers de rire se firent entendre dans sa tête, c'était tous les fois où elle avait pu rire au cours de sa vie, et elle se mit à rire aux éclats, et d'un seul coup, elle se sentit plus légère, comme si un énorme poids venait de s'envoler. La jeune femme avait l'impression de sortir d'une bulle dans laquelle, elle avait été enfermé. Elle était heureuse, et pouvait rire à nouveau, grâce à Rumple, enfin des souvenirs qu'elle avait de lui. Mais aussi grâce à Ruby, avec qui elle avait partager des blagues, et aussi grâce à Robin, et à tous leurs jeux quand ils étaient enfants. Elle se voyait toujours rire avec lui et avec tous un tas d'autres personnes, même de son père.

Belle ouvrit les yeux et les posa sur la jeune femme qui venait de l'aider à reprendre confiance en elle. Maintenant elle avait l'impression qu'elle allait pouvoir soulever des montagnes.
"Merci... Ah je me sens beaucoup mieux" fit Belle, qui avait l'impression de renaître à nouveau. Finie la grise mine, ou la dépression. Elle avait l'impression de voir le monde avec des couleurs, comme cela de ce magnifique levé de soleil.
"Dites-moi quel est votre nom?" demanda Belle avec le sourire, elle voulait tout de même connaître le nom de la femme, grâce à qui elle avait retrouvé le sourire, et se sentait mieux. D'ailleurs, elle se demandait ce qui avait bien pu lui arriver. Mais pour l'heure, elle était un peu trop enthousiaste pour s'en soucier d'avantage. Elle avait envie de sautiller partout, de chanter et danser avec les fleurs, et les papillons. Son coeur battait vite et elle se sentait heureuse.








Belle, Princesse de Elen

"L'amour est une énigme, un mystère qu'il faut résoudre"
RPs - Liens - Fiche - Evolution


Six Pommes par Hadès
Une Pomme par Milah
Une Pomme par Keira
Deux Pommes par Rumple
Une Pomme par Max.

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Jeu 30 Oct - 12:26


avatar



∂6 Conte : Légendes Affricaines
Rubis : 155



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f38-ellaria



Smile
J

e la regardais trouver le souvenir heureux qui la rattachait à ce monde, celui qui briserait le sort, quel qu'il soit. Je l'observais en silence, ne souhaitant pas troubler sa concentration, heureuse de voir un sourire timide au début s'épanouir sur son visage lentement.

Il ne faut pas longtemps au souvenir pour l'envahir totalement et chasser la magie qui pesait sur elle. Quand elle rouvrit les yeux je savais qu'elle voyait, enfin, le lever de soleil et la beauté du monde, à nouveau.

"J'ai bien des noms, Belle, Tourterelle est le plus connu"

J'ai tant de noms qu'il en est, je crois dont j'ignore l'existence. Chaque personne que j'ai croisé au fil des millénaires a inventé une légende qui parle de moi, et lorsque je n'ai pas donné mon nom il m'en a inventé un. Des millions d'histoires et de contes parlent de moi, nombreux sont ceux qui ont sombré dans l'oubli mais certains sont encore connus et racontés aujourd'hui, légendes mythiques auxquelles plus personne ne croit. Mais je n'ai rien fait là qui justifie de créer une histoire, peut être cette fois mon action passera-t-elle pour un simple acte de bonté entre étrangers et non pour l'action de la Sorcière des Vagues Sableuses. Oui, j'ai des noms bien étranges, la plupart me font sourire cela dit, ils m'ont été donné par ceux que j'ai aidé. J'ai peu d'ennemis, j'agis rarement contre les gens. J'agis rarement pour eux aussi d'un autre coté, j'agis rarement tout court, mais quand j'agis c'est plus souvent après que le "méchant" ait perdu, donc il ne m'en veut pas, je ne participe jamais à sa défaite.

Vous vous demandez comment se préserve l'équilibre si c'est toujours le méchant qui gagne ? Facile, celui qui l'emporte raconte l'histoire, il ne va pas dire qu'il est le méchant, il donne donc  ce rôle au perdant. La vérité c'est qu'il n'y a ni méchant ni gentil, il n'y a que des choix entre bien et mal. Mais choisir le bien une fois ne fait pas de vous un gentil et choisir le mal une fois ne fait pas de vous un méchant. Cela fait de vous un être humain dont le libre arbitre est la malédiction.

Je suis heureuse de vous voir remise. Il va être temps pour moi de partir.

Je ne suis pas encore prête à rencontrer le Ténébreux. Bientôt, je le sens, cette rencontre doit avoir lieu. Mais pas aujourd'hui, pas alors que je viens d'aider son amie. D'aucuns penseraient que c'est le moment idéal, au contraire, pour créer un climat de confiance ou au moins de neutralité mais je préfère le voir dans son élément, le découvrir réellement.
code by Mandy

(Je te laisse clôturer ? Tu peux jouer Ellaria en disant qu'elle s'éloigne après t'avoir saluée d'u sourire. Sauf si tu souhaitais enchaîner sur autre chose ? Wink )




survolez l'image

En savoir plus sur moi ?
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire Ven 31 Oct - 13:48


avatar



∂6 Conte : La belle et la Bête
Rubis : 150



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f15-belle-l-french
















Retrouver ses racines...


Tourterelle, cela était le nom d'un oiseau, Belle sourit et en se disant que cela lui allait plutôt bien, la jeune femme était heureuse maintenant, et c'était grâce à elle. Sans la Tourterelle, Belle aurait sans doute sombrer dans le sombre de la dépression, et pourtant quand on y pense, elle n'avait rien fait de bien extraordinaire, juste parler avec Belle, mais elle l'avait l'impression que personne d'autre qu'elle, aurait pu en être capable. Elle lui fit son plus grand et son plus sourire.
"Merci beaucoup de votre aide, Tourterelle, croyez bien que je ne l'oublierais pas" fit la jeune femme. Maintenant, elle devait reprendre son voyage, non elle devait commencer son voyage pour retourner au château de Rumple. Car durant cette période "dépressive", jamais elle n'aurait eu l'idée de retourner auprès de lui. Donc bien qu'elle est marché jusque là, cette étape s'apparentait plus à une errance, qu'à un voyage.

Tourterelle lui dit qu'elle était heureuse de la voir remise, mais Belle l'était plus encore, puisqu'il s'agissait d'elle-même. Elle avait d'ailleurs du mal, maintenant à imaginer, qu'elle ait pu être aussi triste, alors que la vie était aussi belle. La jeune femme sourit donc à sa sauveuse, et la regarda partir après l'avoir saluer d'un sourire. Belle se tourna vers le long chemin qui lui restait à parcourir pour rejoindre la demeure de Rumple. Maintenant qu'elle avait retrouvé sa joie de vivre, elle se sentait légère, et se mit à sautillait et à gambader comme un lapin. Bientôt elle allait apercevoir Aurore sur son chemin, et puis Anastasia dans un village non loin de chez Rumple, mais tout cela était des aventures qu'elle va vivre au prochain chapitre de sa vie. Pour le moment, elle se contente de sentir l'air doux, et sucré de la forêt de la forêt enchantée. D'écouter les oiseaux chantaient sur leurs branches, et les insectes émettre des doux sons. Avec le magnifique levé de soleil, et la belle matinée qui s'annonçait.

Belle était tout simple heureusement d'avoir retrouvé son sourire. Car un sourire est un sourire, et n'ont pas la moindre idée à laquelle, ce sourire peut être important dans une vie. Car il rend la ville belle et savoureuse. Sans sourire, on se sent triste, seule, vide et sans énergie ou même une envie de vivre tout simplement. Maintenant, il faut continuer son voyage, avec autant de joie de vivre. Belle se sentait d'humeur à faire la fête, à soulever des montagnes, et à rire à gorge déployée. Elle avait l'impression que c'était Noël, son mariage et son anniversaire en même temps. Même l'étrange de grognement qui retentit au loin, ne lui fit même pas peur. belle continuait son chemin en chantonnant. Elle souriait, enfin heureuse.






FIN POUR MOI!
Merci pour ce chouette RP!




Belle, Princesse de Elen

"L'amour est une énigme, un mystère qu'il faut résoudre"
RPs - Liens - Fiche - Evolution


Six Pommes par Hadès
Une Pomme par Milah
Une Pomme par Keira
Deux Pommes par Rumple
Une Pomme par Max.

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Un sourire est un sourire


Contenu sponsorisé











Revenir en haut Aller en bas

Un sourire est un sourire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tu veux être mon ami ? *sourire de psychopathe*
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» * sourire machiavélique *
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Once upon a Time :: We play games :: RPs terminés-