Partagez|

La porte qui ouvre sur l'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageLa porte qui ouvre sur l'hiver Mar 6 Mai - 22:27


avatar



∂6 Conte : Once Upon A Time
Rubis : 191



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f14-milah-jones



Liste des Participants : 1° Milah / 2° Elsa
Contexte  du sujet : Milah est à la recherche de Killian et arrive au port d'Arendelle alors qu'Elsa cherche des informations sur le retour des habitants de StoryBrooke.

Période de la journée : Fin d'après-midi
Météo : Il fait beau, le soleil est haut dans le ciel.
" La porte qui ouvre sur l'hiver "
©OnceUponATime Do not Copy.





Tant de questions
J

'avais, enfin, trouvé la mer. Mon périple m'avait paru éternel, plus long encore que celui sur le fleuve avec Charron. Mais j'avais fini par arriver dans l'accuillante étendue d'eau salée. Outre le fait qu'elle assurait ma survie puisque j'étais sirène, elle m'éloignait de Rumple ce qui était un avantage loin d'être négligeable mais, surtout, avant tout, par dessus tout, elle me rapprochait de Killian. La mer est immense et Killian savait autrefois, sait sans doute encore, voyager entre les univers, les sirènes aussi, c'est une chance, la mer est un portail géant quand on sait comment l'utiliser, les humains l'ignorent. Bref où qu'il soit il serait près de la mer, près d'une mer, et à leur façon elles communiquaient toutes, je pourrais donc le retrouver.

La vision de l'étendue salée m'avait mise en joie, mais cela faisait maintenant des jours que j'errais sans rien trouver et la joie avait laissé la place à l'espoir et à un semblant d'impatience. Vous me direz qu'espérer le trouver si vite était inconscient mais l'espoir est parfois tout ce qui vous reste et il faut savoir dans ce cas là le booster un peu si l'on veut survivre, si l'on ne veut pas abandonner. J'avais espéré et j'étais un peu déçue mais je goutais quand même la liberté enfin retrouvée, depuis ma mort je n'avais jamais été si libre. Rumple m'avait emprisonnée, puis Mr Gold à StoryBrooke et là bas même si j'étais techniquement libre je restais prisonnière des alentours de la ville. Ensuite était venue la forêt, magnifique, immense, j'étais libre et pourtant chaque jour je devais trouver de l'eau pour survivre. Mais la mer....La mer était différente, immense, démesurée, s’étendant au delà de l'horizon, dans 3 directions différentes, là je me sentais réellement libre. Et la mer me rappelait Killian, les aventures que nous avions vécues, les rires que nous avions partagé, les victoires, les nuits passionnées, les leçon de combat, la camaraderie d'un équipage uni, tout ce que j'avais découvert sur le Jolly Roger, tout ce qui m'avait révélé à moi-même. La mer était aussi chère à l'humaine en moi qu'à la sirène.


J'avais nagé des jours durant, appréciant la caresse de l'eau, plus froide à mesure que j'allais vers le nord, j'avais nagé des heures durant avec des bancs de poissons aux couleurs étincelantes, appréciant des merveilles cachées de tous, découvrant le bonheur d'être une sirène dans les abysses merveilleuses d'un océan inconnu. Je découvrais un monde nouveau et je l'appréciais, si cette situation ne m'avait pas empêché d'être avec Killian, au moins la nuit en tout cas, j'aurais presque pu aimer être une sirène.

Je nageais depuis des jours quand je vis un navire, je le suivis jusqu'au port et en écoutant les conversations je compris que j'étais à Arendelle, un petit royaume épargné par les ogres, chose étonnante et la malédiction, moins étonnant vu la distance que j'avais parcourue.

Je finis par me décider à sortir de l'eau, attendant qu'il n'y ait personne à proximité pour m'avancer vers une petite maisonnette où je piquais une robe simple et classique, peu chère sans doute, qui séchait au soleil. Ainsi rendue décente à défaut de mieux j'avançais vers le port, pieds nus. Je ne pouvais guère m'éloigner, le soleil avait entamé sa descente et j'ignorais, ici, à quelle heure il se couchait.

Je rencontrais quelques marins avec qui je discutais, cherchant à savoir s'il y avait par ici des pirates, je n'étais guère chanceuse à priori le royaume était paisible, si paisible que c'en était étonnant même.

Finalement je tombais nez à nez avec une jeune femme, blonde, vêtue d'une longue robe bleu pâle qui miroitait au soleil, entourée de gardes elle semblait importante, je la saluais d'une vague, très vague révérence avant de m'éloigner, entendant les marins la saluer du nom de Majesté et la remercier de tenir les ogres à l'écart.

Je stoppais net, intriguée, la jeune femme semblait bien fluette pour faire cela, une magicienne ? Saurait-elle m'aider à trouver Killian ? à rompre le sort de Rumple ?

Je fis demi-tour et revint vers elle


"Majesté ? Puis-je...solliciter quelques minutes de votre temps ?"

Et oui, l'emprisonnement m'avait rendue humble, qui l'eut cru ? Ou peut être que j'avais juste appris à choisir mes batailles et que je n'avais pas le moindre intérêt à faire d'elle une ennemie.

code by Mandy






survolez l'image
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Lun 12 Mai - 23:19


avatar



∂6 Conte : La reine des Neiges
Rubis : 171



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f63-elsa-d-arendelle
















Voyage vers la Forêt Enchantée .


Elsa se trouvait dans un village, sur les terres d'Arendelle. On pouvait encore voir la grande cité dans son dos. Mais elle avait décidé de se rendre dans la forêt enchantée, le retour de ses habitants, changeait beaucoup de choses, sans aucun doute. Elle devait d'abord vérifié si les rumeurs étaient vraies et ensuite... avoir le coeur net sur leurs intentions. Surtout vis à vis des Ogres. Elle soupira et s'avança vers le quai, elle ne prendra sans doute pas le bateau pour partir, depuis que ses parents étaient morts en mer, elle évitait de montrer à bord. Bien que cela serait plus rapide de passer par la mer, et éviterait le marécage entre les deux royaumes, Elsa passerait tout de même par là, avec quelques uns de ses gardes. Elle avait toujours ses pouvoirs pour se défendre. La confiance n'était pas encore totale en elle-même, mais grâce à sa sœur, elle n'avait plus peur, disons aussi peur qu'avant. Elle avait laissé sa sœur et Kristoph pour prendre soin du royaume en son absence.

La jeune Reine marchait sur le pont et recevait des louanges de la part du Peuple. Elle était heureuse d'entendre ses mots, non pas par fierté, mais parce qu'elle avait enfin fait les choses qu'il fallait pour son peuple. Elsa ne voulait plus de malédiction dans son royaume, ou même dans un autre. Elle sourit et hocha la tête pour saluer son peuple, elle se voulait plus proche d'eux, mais elle gardait encore une certaine distance. La jeune femme avait été comme ça, une bonne partie de sa vie, sur la réserve, cela n'allait pas s'envoler du jour au lendemain, ça prendrait surement du temps. Elle vit une jeune femme lui faire une révérence, mais seulement du coin de l’œil, ce n'était pas qu'elle ne faisait pas attention, mais elle en voyait tellement tous les jours. Mais cette dernière revint vers elle, et l'appela.

Elsa se retourna pour lui faire face, elle était grande, brune et vraiment plus âgée qu'elle, sans être vieille, mais disons qu'Elsa pouvait voir le vécu de la femme en regardant ses yeux. Elle portait une robe simple, mais Elsa voulait accordé du temps à tous. Les matinées, elle les passait à écouter les ... avis, et demandes d'aides de son peuple. Il venait souvent pour lui faire part de leurs soucis quotidiens. Et Elsa était contente parce qu'elle faisait plus souvent appelle à ses pouvoirs en tant que Reine, plutôt que ses pouvoirs en tant qu'être magique.
"Oui! Bien sûr" fit Elsa en s'approchant pour faire face à la femme dans un sourire. Elle attendait qu'elle lui fasse part de son souci, et si elle pouvait l'aider, elle ferait de son mieux. Elle était Reine après tout, si son pouvoir n'était pas utilisé pour rendre son peuple heureux, alors il ne servait à rien.








Elsa, Reine d'Arendelle

"Quel pouvoir as-tu pour te battre contre l'hiver? ou contre moi?"
Fiche   - RPs - Liens - Evolution


Quatre Pommes par Rumple.
Une Pomme par Hadès
Deux Pommes par Hans
Une pomme de Kawa
Une pomme par Charlotte


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Sam 17 Mai - 20:07


avatar



∂6 Conte : Once Upon A Time
Rubis : 191



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f14-milah-jones



Tant de questions
J

e hausse un sourcil, étonnée de la voir m'accorder du temps, déjà, mais dès maintenant qui plus est. Voilà qui me prend de court. En même temps je m'attendais à quoi ? J'espérais quoi ? Qu'en une nuit je trouverais les mots pour aborder une Reine et lui demander si elle est magicienne ? Ridicule. Ce n'est pas une question facile, quelles que soient les circonstances. Je retiens un soupir au dernier moment et finis par prendre la parole après avoir cherché mes mots.

"Je....J'ai entendu les marins parler des ogres, ils disent que vous les tenez à l'écart et....enfin...Il se murmure que vous seriez magicienne."

Je devrais guetter sa réaction, voir ce qu'elle dit, si elle sourit ou fronce les sourciles, mais j'en ai trop dit ou pas assez et je me dois de continuer, sans quoi je n'en aurais peut être jamais l'occasion et si je dois me faire décapiter je tiens à avoir eu l'occasion de terminer mon discours.

"Pour tout vous dire je recherche un ou une mage ayant la puissance nécessaire pour me délivrer d'une terrible malédiction, et pour m'aider à retrouver mon aimé."


Là encore je devrais faire une pause, lui donner l'occasion de réagir, mais je me rends compte que je n'ai encore jamais parlé à personne de ce que j'avais traversé, je garde la tête baissée encore un instant. J'avais bien parlé à Belle, mais elle est avec lui et....Je n'ai pas confiance en elle, pas assez pour lui dire toute la vérité dans sa monstruosité. La Reine d'ici ne connait pas le Ténébreux, elle ne peut être son alliée, du moins je veux le croire parce que j'ai besoin d'aide, et pour que je le reconnaisse cela doit être assez évident.

Et à la vérité ça l'est, je suis vêtue de guenilles et si mes cheveux sont, sirène oblige, impeccablement coiffés mes traits son tirés et mon regard fatigué, j'ai perdu du poids moi qui n'étais déjà pas bien grosse. Non que je ne mange pas à ma faim, l'océan pourvoie à tous mes besoins, être une sirène n'est pas qu'une malédiction....Du moins cela ne l'est pas tant que l'on est pas au milieu des Terres loin de l'eau ou tant que l'on n'espère pas passer la nuit avec l'homme que l'on aime. J'ai perdu l'appétit et j'ai nagé tant et tant qu'il ne me reste guère plus que la peau sur les os.
Je n'ai rien à offrir à cette reine en échange de l'aide qu'elle pourrait accepter de m'accorder, Rumple aimait dire que la magie avait toujours un prix, que demandera-t-elle de moi si elle accepte de m'aider ? Si elle accepte, toutefois. Je soupire et relève enfin la tête, observant les réactions sur le visage de la Reine après ma longue tirade faite sans reprendre mon souffle, cette tirade qui m'a semblé une éternité et qui n'a durée que quelques secondes.

La mouette qui passait au dessus de moi n'a pas fini son cri, le doux clapotis de l'eau, si apaisant, donne à la scène un coté irréel. Je devine plus que je ne vois le regard des marins, tous tournés vers moi, tous tournés vers leur Reine, avec cette volonté de la protéger, ils n'ont pas peur d'elle, ils l'aiment, c'est donc qu'elle ne saurait être maléfique, n'est-ce pas ?

Pséidon fasse que j'ai eu raison de me confier à elle, de lui demander de l'aide.


code by Mandy




survolez l'image
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Mar 20 Mai - 18:50


avatar



∂6 Conte : La reine des Neiges
Rubis : 171



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f63-elsa-d-arendelle
















Voyage vers la Forêt Enchantée .


Elsa la regardait, elle était un peu maigre, mais ne semblait pas être affaibli, elle avait même l'air d'être une femme forte. La jeune Reine ne savait pas si elle pouvait se qualifier de femme forte, mais elle avait vécu des choses que peu de gens avaient vécu, et elle était toujours là pour le raconter et vivre autre chose. Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort, c'est ce qu'on dit, mais est-ce vraiment toujours vrai. Elsa l'écouta parler, évidement qui ne savait pas dans le royaume, qu'elle était magicienne, personne, c'est pourquoi sa remarque la surpris. Pourquoi posait une question, alors que tout le monde connaissait la réponse. C'était assez étrange, elle n'était donc pas au courant, alors soit elle venait de vraiment trés loin, soit elle avait vécu recluse dans sa chambre.... soit elle venait du groupe de personnes qui étaient apparus, il y a peu dans la forêt enchantée. Elle faisait partit de ces personnes. Aussi, la jeune Reine vit l'occasion de poser des questions, et si ce n'était pas le cas tant pis.

Une malédiction, Elsa soupira en pensa à celle qu'elle avait jeté sur son royaume, heureusement qu'Anna avait été là, parce que si c'était elle qui avait enlevé le sort de glace sur le royaume, c'était avant tout le courage et l'amour d'Anna qui avait brisé quelque chose dans le coeur de la reine. La glace, et le mur qu'elle s'était forgé pour ne pas souffrir. Aujourd'hui, le mur était toujours là, mais il y avait un trou pour y laisser entrer la lumière comme une fenêtre ou une porte. Mais Elsa ne laissait pas non plus n'importe qui y entrer.
"Je possède en effet des pouvoirs magiques, me permettant de contrôler la glace, et je maintiens les ogres à distance. Je peux éventuellement vous aider, si vous m'en dites plus. Mais tout d'abord... Êtes-vous de ces personnes de retour dans la forêt enchantée? J'aimerais en savoir plus sur ce groupe!" fit Elsa. Puis elle invita la jeune femme à s'asseoir sur un des banc, prés du port, et des étalages du marché. Cela sentait un peu le poisson, mais tout le monde s'y faisait. Même si la jeune femme ne pouvait pas lui apporter des réponses à ses questions, elle ferait tout de même tout ce qu'elle pourrait pour l'aider. Il faudrait en savoir plus sur cette malédiction qui pesait sur la jeune femme, pour savoir si elle pourrait l'aider, et sinon qui pourrait le faire. Elsa lui sourit et l'encouragea à parler, et à lui expliquer la situation sur elle, sur la forêt enchantée et sur tout ce qu'elle pourrait lui apprendre. La jeune Reine posa ses mains sur ses genous, elle portait toujours ses gants, mais c'était plus parce qu'il faisait un peu froid.








Elsa, Reine d'Arendelle

"Quel pouvoir as-tu pour te battre contre l'hiver? ou contre moi?"
Fiche   - RPs - Liens - Evolution


Quatre Pommes par Rumple.
Une Pomme par Hadès
Deux Pommes par Hans
Une pomme de Kawa
Une pomme par Charlotte


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Lun 2 Juin - 20:19


avatar



∂6 Conte : Once Upon A Time
Rubis : 191



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f14-milah-jones



Tant de questions
J

'écoute avec attention, la maitrise de la glace, voilà un pouvoir étrange, intriguant, sans doute passionnant, mais totalement inutile en ce qui me concerne, à priori. Peut être toutefois a-t-elle entendu parler de Killian, mais je suis bien loin de son territoire habituel, quoiqu'avec le Jolly Rogers il puisse s'aventurer plus loin encore s'il a souhaité fuir le lieu de notre séparation.....C'est sans doute ce que j'aurais fait et comme je ne l'ai pas trouvé là bas je ne peux que présumer que c'est ce qu'il a fait.

"Vous maitrisez la glace ? Impressionnant !"

Je finis par répondre, consciente que je ne pouvais rester silencieuse éternellement, j'ajoute, toutefois assez rapidement que je craignais que cela ne me soit guère utile. Puis après une hésitation assez longue je finis par me décider à tout lui dire.

"Voyez-vous je suis...je suis une sirène, mais je ne suis pas née ainsi, c'est....compliqué. Mais je doute que votre magie puisse refaire de moi une humaine. "


J'aurais bien embêté les fées, il parait qu'elles exaucent parfois des voeux fous, mais d'un autre coté....Aller voir les fées  et leur dire quoi ? Ce n'est pas comme si je pouvais promettre sans mentir effrontément de devenir quelqu'un de bien, ou si je pouvais me targuer d'avoir fait quoi que ce soit de bien dans ma vie, la première ou la deuxième. Et les fées sont connues pour ne pas aider les gens qui, selon elles, ne le méritent pas. Et j'ai besoin d'aide certes mais surement pas d'être jugée par ces moralisatrices ailées.


"Je...Il y a peut être autre chose que vous ou vos marins pourrait faire pour m'aider, avez vous entendu parler d'un pirate sévissant dans les environs ? Je dois le retrouver. "



Je me demande ce qui se lit dans mon regard, le désespoir d'être séparée de lui ? La peur de ne jamais le retrouver ? L'amour que je lui porte ? Ou rien de tout cela ? Ou bien trop d'émotions pour être décryptées par une inconnue ignorant tout de moi ? Je ne sais pas vraiment, je n'ai guère d'espoir à dire vrai mais après tout, je ne perds rien à demander.

Je me rappelle, soudain, après avoir fini de lui demander mon aide, qu'elle m'a posé une question. Je rougis légèrement, voilà que je perds la tête, c'est grave. Je prends donc le temps de la regarder avant d'ajouter :


"Pardonnez-moi, je m'emporte. Je fais partie de ces gens là en effet, que voulez-vous savoir ? "


Me voilà bien aimable, voire serviable, méconnaissable diraient certains, mais la vérité c'est qu'avoir un ennemi comme Rumple vous force à éviter de vous en faire de nouveaux, un seul suffisant amplement à faire de votre vie un univers pire que l'enfer (je le sais, j'ai visité l'enfer, c'est pas si mal en fait.). Du coup inutile de me montrer désagréable avec cette Reine qui me semble sympathique au demeurant, malgré sa condition de noble, un peu froide peut être, mais pour une mage de glace c'est sans doute naturel. Je ne l'aide pas par gentillesse donc mais par pur intérêt, comme tout ce que je fais, rassurez-vous, je n'ai pas tant changé durant mon passage dans le monde réel.



code by Mandy




survolez l'image
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Mer 2 Juil - 13:24


avatar



∂6 Conte : La reine des Neiges
Rubis : 171



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f63-elsa-d-arendelle
















Voyage vers la Forêt Enchantée .

Elsa écoutait la jeune femme à ses côtés, lui parlait de sa vie, de sa condition de sirène, sans doute maudite par un quelconque sorcier. Elle n'aimait pas entendre parler de malédiction, elle avait encore beaucoup de remords vis à vis de ce qu'elle avait fait. Craignant encore de voir ses pouvoirs partir un peu dans tous les sens, même si Ellaria, l'avait tout de même bien aidé sur ça. Il ne fallait décevoir personne, et bien contrôler ses pouvoirs, bien que la peur soit toujours là. Mais la jeune reine ne pouvait aider la jeune femme avec son souci de Sirène. Elle n'avait pas de compétences sur cela, mais elle pourrait toujours se renseigner auprès des fées, ou bien dans la bibliothèque de son père. Il avait amassé de nombreux ouvrages sur le sujet, pour aider sa fille, peut-être que l'un d'eux pourrait la mettre sur la piste de quelque chose. C'était déjà une bonne piste. Elle n'avait jamais pensé que son père en faisant autant pour elle, bien sûr, il était toujours présent, mais... elle n'avait découvert cette bibliothèque, que trés récemment, et elle avait été trés émue par cela. A l'occasion elle feuilletait des livres pour en apprendre plus sur ses pouvoirs, mais elle ne pouvait pas apprendre à s'en servir dans les bouquins. Mais ces mêmes livres pourraient peut-être aidée la jeune femme à se sortir de cette situation, et de redevenir humaine. Elsa se demandait qui lui avait jeté un tel sort, et pourquoi, mais elle n'osa pas poser la question, plus tard peut-être.  

"Je ne peux vous aider, toutefois, la bibliothèque de mon père possède de nombreux ouvrages sur la magie. Peut-être était-il possible d'y trouver quelque chose qui pourrait vous aider" fit la jeune Reine. "Toutefois, je pars en voyage, mais vous pourrez revenir dans quelques temps pour qu'on cherche de quoi vous aider" proposa Elsa en regardant les pécheurs sur le port. La jeune femme lui demanda si elle avait entendu parler de pirates sévissant dans les coins. Il y avait de nombreux pirates dans les mers autour d'Arendelle. Maintenant, les pécheurs seraient sans doute plus à même de répondre à cette question, qu'elle. Elle avait vaguement entendu un rapport sur les pirates, mais les nouveaux venus l'avaient plus inquiété.
"J'ai entendu cela, il y a quelques temps, mais demander aux pécheurs, ils seront sans doute mieux vous répondre que moi" dit Elsa en regardant le port qui se trouvait non loin d'elles.

Elle acceptait de ne pas tout savoir, en particulier de ce qui concernait la mer et l'océan. Depuis qu'il avait pris ses parents, elle était un peu en colère contre lui. Elle savait que ce n'était pas sa faute, que ce n'était qu'une force de la nature qui s'était retourner contre eux. Elle-même, possédait le pouvoir de la glace, une force de la nature qui s'était retourné contre elle, contre Anna, et contre son royaume. Mais si elle pouvait éviter de naviguer sur les flots, cela l'arrangeait. Elle regarda donc la jeune femme à ses côtés, et attendait sa réponse sur sa proposition de consulter sa bibliothèque pour éventuellement découvrir un moyen de pouvoir la sauver de cette malédiction. Sans doute aurait-elle le temps de chercher son pirate, pendant qu'Elsa s'occuperait des invités de la forêt enchantée. D'ailleurs, la jeune femme avoua en faire partir, elle allait donc pouvoir la renseigner. Mais vu qu'elle était une sirène, connaissait des pirates, et sans doute le royaume. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose, les personnes qui avaient disparu, il y a plus de quatre ans, étaient de retour. Qu'est-ce que cela pouvait signifier pour tous les royaumes, et pour Arendelle?

"Parlez-moi de ces gens? D'où venez-vous? Que s'était-il passé? et Qui sont-ils? Qui êtes vous?" demanda la jeune Reine, peut-être un peu impatiente de connaitre la réponse. Elle avait envoyé les Ogres dans ce territoire vierge, qui ne l'est plus désormais. Devait-elle en être inquiète. Allaient-ils chassé les trolls dans son territoire, sur son royaume. Elsa ne pouvait pas nier avoir grignoter un peu de terre. Lorsque la malédiction avait frappé, le pays d'Arendelle était trop long pour avoir de l'effet sur lui. Aprés cela quelques villages sur la frontière étaient restés intact, avec tous ses habitants. Et lors de l'arrivée des trolls, elle les avait englobé dans son royaume pour les protéger... Mais cela ne faisait pas partir d'Arendelle en tant que tel. Alors Elsa avait besoin de savoir qui ils étaient, et ce qu'ils comptaient faire. Elle ne voulait pas avoir à les combattre mais si ils tentaient de mettre les Ogres chez elle, elle serait intraitable, et elle n'hésiterait pas à se battre pour protéger son royaume, surtout qu'elle avait bien faillit le détruire. Elle soupira et regarda l'horizon devant elle, un long voyage l'attendait, avec elle espérait des réponses à toutes ses questions. Mais peut-être que déjà, la jeune femme à ses côtés pourraient lui fournir quelques pistes. Elsa vit que ses hommes étaient prêts pour le départ, ils allaient marcher pendant plusieurs jours pour rejoindre la forêt enchantée, et comprendre ce qui s'y passe. Cette rencontre déciderait sans doute de ce qui allait secouer la forêt enchantée et tous les royaumes. Elle ne savait pas encore qu'elle ferait une autre rencontre encore plus surprenante, celle du Prince Hans des Iles du Sud, alors qu'elle serait en route.








Elsa, Reine d'Arendelle

"Quel pouvoir as-tu pour te battre contre l'hiver? ou contre moi?"
Fiche   - RPs - Liens - Evolution


Quatre Pommes par Rumple.
Une Pomme par Hadès
Deux Pommes par Hans
Une pomme de Kawa
Une pomme par Charlotte


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Sam 12 Juil - 19:30


avatar



∂6 Conte : Once Upon A Time
Rubis : 191



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f14-milah-jones



Sur la route
A

yant été enfermée tout au long de cette histoire, ou pas loin, je ne suis pas la mieux placée pour lui répondre. Mais ses yeux pétillent de curiosité, je souris légèrement Bae avait parfois cette flamme dans le regard. Il est rare que je pense à lui, difficile de le faire sans songer à mes propres actes, et si je n'accorde à nul être le droit de me juger je me le dénie à moi-même également. Sans doute parce que me pencher sur ma décision ne ferait que m'aigrir sans rien m'apporter. Le passé est le passé et nul ne peut le changer, pas même mon époux, même s'il a su tromper la mort pour me punir de mes choix.  

"Je....Je ne saurais vous dire exactement, je ne suis pas la plus au fait de tout ce qui s'est produit"

Je soupire en repensant à toute cette histoire. Les souvenirs inventés, le fait que j'ai gardé un lien avec Rumple, qu'il m'a gardé prisonnière. Je présume que ce sort est de son fait, même si j'ignore pourquoi il aurait bien pu vouloir aller dans ce monde étrange. Si j'avais oublié qui j'étais et qui il était lui savait très bien qui j'étais et sa haine n'avait pas faibli. Ce qu'il ne sait pas c'est que mon lien avec Killian n'a pas pu être effacé par son sort, que malgré tous ses efforts il n'a pas su m'enlever cela. C'est ma victoire, bien maigre, mais ma victoire sur lui. Il en viendra d'autres, car je me vengerais, je me le suis jurée quand il m'a arraché des bras de Morphée, m'empêchant de rejoindre Killian dans ses rêves, de lui dire que je n'étais pas morte...enfin, que je l'étais mais que j'avais une solution. Rumple payera pour ce qu'il m'a fait subir.

"Mais je vais vous dire tout ce que je sais....Si vous n'avez pas peur de vous mouiller"

Je regarde le soleil qui se couche déjà à l'horizon, je n'ai plus beaucoup de temps.

"A moins que vous ne vouliez attendre demain ? Je serais là si vous le souhaitez."

Je n'attends pas sa réponse et m'approchant du bord saute à l'eau, laissant mes jambes se transformer en une queue de sirène. Quelques marins poussent des cris mais mon attitude paisible semble les rassurer, leur peur de la magie n'est pas si grande qu'on pourrait le craindre. Non qu'ils puissent se montrer dangereux pour moi, un coup de nageoire me propulserait hors de portée si nécessaire, je ne risque absolument rien d'eux, elle par contre....Mais je lui ai déjà dit que j'étais une sirène, donc si elle en voulait à mon espèce j'aurais déjà eu des soucis.

L'eau est fraiche ici et les vagues massent mon dos douloureux d'avoir trop voyagé. Je parlerais aux marins demain, sous ma forme humaine, ils seront alors plus enclins à me parler. Cela va m'obliger à demeurer ici une nuit entière, un luxe que je ne me suis plus accordé depuis très longtemps.
code by Mandy





survolez l'image
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Mer 23 Juil - 16:44


avatar



∂6 Conte : La reine des Neiges
Rubis : 171



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f63-elsa-d-arendelle
















Des explications.


Boulette, j'ai édité le poste .... désolée....








Elsa, Reine d'Arendelle

"Quel pouvoir as-tu pour te battre contre l'hiver? ou contre moi?"
Fiche   - RPs - Liens - Evolution


Quatre Pommes par Rumple.
Une Pomme par Hadès
Deux Pommes par Hans
Une pomme de Kawa
Une pomme par Charlotte


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Mer 13 Aoû - 14:53


avatar



∂6 Conte : Once Upon A Time
Rubis : 191



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f14-milah-jones



Explications
V

oyant qu'elle s'installait pour m'écouter je commençais à trier dans mon esprit ce que je savais de ce que je devinais et de ce que je supposais. Je me rendais bien compte qu'en ayant vécu recluse je n'étais pas très utile à la jeune reine mais comme elle n'était pas très utile non plus ce n'était pas dramatique.

Après avoir pris le temps de rassembler mes idées je commence à parler :

"Nous étions dans un autre monde, plein de métal et de technologie, c'est comme de la magie mais explicable, donc ils appellent ça la science."

J'avais appris les bases de cela à l'école, du moins ma mémoire croyait avoir appris cela à l'école, ce qui revenait au même, non ? Si tu t'en souviens comme si tu l'avais fait, quelle importance que cela ne soit pas réel ? Surtout pour un apprentissage, c'est sur que si tu te souviens avoir tué quelqu'un c'est nettement plus important de découvrir ce qui est réel ou non...Mais je m'égare. Donc revenons à la science, j'ai compris en reprenant le cours de ma mémoire que la plupart de ces gens sont incapables de l'expliquer, mais on leur a dit que c'était rationnel et logique et scientifique et cela ne les effraie pas, du coup. Alors que la magie c'est inexplicable et donc ça les émerveille et les terrifie. Ils sont un peu étranges je trouve parce qu'au final ils ne comprennent pas plus la science que la magie...Mais bon chacun sa façon de voir le monde. Et puis la magie les terrifie d'autant plus que dans leur monde elle relève de la légende, elle n'existe pas et n'a pas prise sur le monde.

"Là bas il n'y avait pas de magie, je n'étais pas une sirène par exemple. Du moins ça c'était au début, si j'ai bien entendu les rumeurs nous avons passé 28 ans là bas, mais pour nous cela n'a pas vraiment existé. Nous avions des mémoires totalement inventées et le temps ne s'écoulait pas, l'horloge était arrêtée sur le clocher. Puis "elle" est arrivée. Je ne l'ai pas rencontrée donc je ne peux pas vous dire grand chose à son sujet, mais l'horloge a recommencé à fonctionner et un peu de magie est venue avec elle. C'est à son arrivée que j'ai été libérée, et c'est le même jour que ma malédiction est revenue. Cela faisait 28 ans que je ne m'étais pas transformée en sirène et le jour de son retour je suis redevenue une sirène. "

Je me souviens de ce jour, je ne saurais exprimer ma terreur, je n'avais pas retrouvé la mémoire, je n'avais pas la moindre idée de ce qui m'arrivait, la douleur qui me sciait les jambes, mes poumons qui brulaient, mon cou qui me démangeait....Je n'y comprenais rien mais j'étais attirée par l'océan. Par chance j'y parvins à temps, et voir mes jambes devenir une queue de poisson, réaliser que je pouvais respirer sous l'eau...J'ai cru devenir folle ce jour là, j'ai cru que la captivité prolongée avait joué des tours à mon esprit et que j'imaginais tout cela. Les rêves me rappelant Killian n'ont pas aidé à me persuader que j'étais saine d'esprit.

"Certains ont retrouvé la mémoire, d'autres non, je crois que c'était un peu aléatoire et....et ensuite je ne sais pas, je ne me mélangeais pas vraiment à la population, j'avais été captive de longues années et je craignais de retrouver mon geôlier, d'autant que celle que j'étais là bas était....peureuse, très différente de celle que je suis vraiment. Bref je ne sais pas tout car j'évitais de parler aux gens pour ne pas que mon ravisseur me retrouve. J'ignore donc comment nous sommes revenus dans ce monde. Je marchais dans une ruelle et un immense nuage mauve est arrivé sur moi, m'a enveloppé. J'ai cru mourir étouffée et quand j'ai repris connaissance j'étais dans la Forêt, devant un monstre géant, et tous ces gens autour de moi....Je suis partie en courant sans me retourner."

Je la regarde, je réalise que je n'ai sans doute pas été des plus claire, mais je n'y comprends rien moi-même alors forcément je suis assez nulle pour l'expliquer. Et puis vraiment je suis la pire source d'information qu'elle aurait pu trouver, je ne sais rien, je n'ai pas été curieuse, j'étais bien trop lâche pour ça dans cet autre monde et bien trop tournée vers l'avenir et Killian dans celui-ci. Au final peu importait ce qui m'avait tenue éloignée de Killian pendant 28 ans, ce qui comptait c'est que je le retrouve maintenant.

Je hausse les épaules et ajoute :

"Je ne suis pas sure de vous aider beaucoup, je ne sais pas grand chose à dire vrai, les autres pourront vous en dire plus, ceux qui avaient retrouvé leur mémoire plus tôt auront sans doute cherché à comprendre et saurons sans doute mieux vous expliquer ce qui s'est passé et qui est responsable. Ce nuage, et le précédent, c'est une magie puissante, il n'y a pas trente sorciers qui peuvent créer de tels sortilèges. Ils savent sans doute qui nous a fait ça et pourquoi."


Ils ont sans doute du ressentiment vis à vis de cette personne, mais pour ma part je l'aurais bien remerciée si j'avais su qui c'était, elle m'a libérée de Rumpel, même si ce n'était probablement pas son but du tout. Je ne sais pas quel idiot a dit que seule l'intention comptait, des fois le résultat est juste essentiel, qu'importe l'intention de départ.
code by Mandy





survolez l'image
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Lun 25 Aoû - 12:30


avatar



∂6 Conte : La reine des Neiges
Rubis : 171



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f63-elsa-d-arendelle
















Des explications.


Elsa écouta la jeune femme lui racontait son histoire, et elle comprit qu'il avait passé "vingt-huit ans" dans un autre monde, un monde sans magie. A une certaine période de sa vie, un monde sans magie aurait bien plu à Elsa, mais aujourd'hui, grâce à Ellaria, elle savait que la magie faisait partie d'elle, et que s'en débarrasser n'était pas une option. Elle vivait donc avec de son mieux, et faisait tout pour aider son peuple. Les vingt huit ans de Milah, n'était en réalité pas beaucoup de temps dans la forêt enchantée, puisque cela ne représentait que trois ans. Puisque ses parents étaient morts dans le bateau, qui avait cherché à les conduire dans la forêt enchantée pour comprendre pourquoi tout le monde avait disparu. La jeune Reine leva les yeux vers l'océan, elle hocha la tête, quand elle lui parla de la fumée violette qui avait envelopper leur village, c'était clairement une malédiction, pour elle il n'y avait pas de doute. Et comme le disait la jeune sirène, il n'y avait pas tant de sorciers pour jeter une telle chose sur eux. Elle était bien placée pour savoir jeter une malédiction, ou même la lever. Évidement, l'un n'avait pas été conscient, et elle ne l'avait jamais voulu. Mais la lever, c'était avant tout grâce à Anna, qui s'était sacrifié pour la sauver. Elle n'était pas sûre de mériter d'être sauver après ce qu'elle avait fait, mais son peuple, Anna, et les autres lui faisaient confiance pour les protéger, et elle l'avait fait. Quand les Ogres avaient commencé à se dispersé dans les royaumes, ils avaient rencontrés gros bonhommes de neige sur leur route vers le nord. Mais en l'absence de résistance, ils avaient envahi le Sud assez facilement.

"Je suis désolée de la malédiction qui pèse sur vous" dit Elsa sincère, elle savait bien comment on pouvait se sentir quand on est pas comme tout le monde. Mais si Elsa, ne pouvait se débarrasser de ses pouvoirs, ce n'était pas le cas de Milah, qui pouvait sans doute trouver un moyen de rompre la malédiction qui pesait sur elle.
"Je vous remercie pour vos explications"ajouta la jeune reine,et sachez que ma proposition tient toujours, la bibliothèque du château est à votre disposition pour comprendre votre malédiction et la lever" termina Elsa dans un sourire en se levant du bord de port, il était tant pour elle de prendre la route vers la forêt enchantée pour comprendre la suite des événements. La jeune Reine salua donc Milah et se rendit auprès des gardes qui avaient préparer leur voyage, vivre, et moyen de transport. Il était donc tant de se mettre en route vers la forêt enchantée. Ce que la jeune femme ou sirène lui avait dit n'était pas pour la rassurer, au contraire des sorciers capables de lancer de tels malédictions, elle devait .... les combattre, il n'y avait pas d'autres solutions. Elle ne pouvait pas laisser son peuple se retrouver dans un monde sans magie, mais surtout sans leur souvenirs, avec des vies inventées qui ne sont pas les leur. Elle allait leur monter de quoi elle était capable pour protéger sa famille et son peuple.








Elsa, Reine d'Arendelle

"Quel pouvoir as-tu pour te battre contre l'hiver? ou contre moi?"
Fiche   - RPs - Liens - Evolution


Quatre Pommes par Rumple.
Une Pomme par Hadès
Deux Pommes par Hans
Une pomme de Kawa
Une pomme par Charlotte


Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver Lun 1 Sep - 19:32


avatar



∂6 Conte : Once Upon A Time
Rubis : 191



Voir le profil de l'utilisateur http://ouatrpg.forumactif.org/f14-milah-jones



Explications
J

e souris en l'écoutant, elle semble réellement se soucier des autres. Qualité rare que je n'ai jamais bien réussi à comprendre. Mais quand elle va dans mon sens je suis totalement pour, bien sur.

"Merci, je vous prendrais sans doute au mot sur cette proposition en effet."

Elle me salue et s'éloigne, l'animation du port s'apaise peu à peu à mesure que le soleil termine sa descente sous l'horizon et que je m'éloigne lentement, réfléchissant au peu que je savais de StoryBrooke, tout étant contenu dans mes faux souvenirs, ou presque. Je me demande d'où venait cette Milah si frêle et faible que j'étais alors. Est-ce mon histoire qui fait de moi la femme forte que je suis aujourd'hui ? Enfin femme, sirène, zombie, monstre...Bref peu importe le terme le plus adapté, ma force de caractère n'est-elle pas ancrée en moi mais issue de mes expériences passées ? Voilà qui passionnerait, sans doute, un psychologue, mais personnellement je suis surtout effrayée de savoir que je peux changer autant et n'avoir aucune prise sur ma vie. Car la Milah de la bas n'avait pas la moindre emprise sur son univers, ses sentiments, ses pensées, son entourage (bon elle n'en avait pas cela dit ça devait jouer) ou quoi que ce soit, elle n'était qu'une petite chose fragile et terrifiée. Je n'ai pas souvenir d'avoir jamais été comme ça en dehors de cette période là.

Comment réagiriez-vous à la découverte du fait que l'on peut vous changer du tout au tout sans que vous ayez même conscience d'avoir changé ? Je nage paresseusement entre deux eaux et m'éloigne vers le soleil couchant, seule, à la recherche de l'homme de ma vie.

Le paysage de la vie maritime, si riche, colorée, chantante me distrait bien vite de ces pensées si noires et bien trop profondes pour moi. Je me laisse porter par les courants qui caressent mes cheveux et je suis un temps un banc de plancton aux couleurs chatoyantes. L'océan est une splendeur sans cesse renouvelée à mon regard et si Killian n'avait pas laissé un creux en mon coeur peut être pourrais-je l'apprécier pleinement. Mais ici tout me rappelle Killian car tout ce que je vois de merveilleux me rappelle à quel point j'aimerais partager ce monde avec lui.

Au bout d'un moment délaissant les merveilles de l'océan je me rapproche d'une île et m'installe dans une grotte sous-marine, réfléchissant à ce que Killian avait pu faire, penser, ressentir après mon décès. Pourrais-je ainsi découvrir où il est parti ? J'ai entendu que les sirènes pouvaient traverser les mondes, le Jolly Rogers avait cette capacité m'avait-il confié un soir. Etait-il plus loin encore que les confins de cet océan ? Plus loin encore que je ne pouvais l'imaginer ?
code by Mandy



Fin




survolez l'image
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: La porte qui ouvre sur l'hiver


Contenu sponsorisé











Revenir en haut Aller en bas

La porte qui ouvre sur l'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une porte s'ouvre alors qu'une autre se ferme [Sujet clos]
» L'orage gronde au loin, la porte s'ouvre... Gully07 entre...
» Quand Crimson, on ouvre la porte.
» Pluie d'hiver [PV Elim]
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Once upon a Time :: We play games :: RPs terminés-